Touareg - Les 15 premières années – globe-trotteur et records mondiaux

Touareg - Les 15 premières années – globe-trotteur et records mondiaux

Lundi 14 mai 2018 —  

2002  Touareg V10

Quand il s’agit de raconter certaines légendes, les chiffres sont bien plus parlants que des mots : 10 cylindres, 230 kW (313 ch), 6,9 secondes de 0 à 100 km/h et, surtout, un couple de 750 Nm ! Avec son moteur V10 TDI de 5,0 litres et deux turbocompresseurs en dessous de l’imposant capot, le Touareg repousse les limites en 2002 au plus haut niveau.

 

2004

Édition limitée Touareg W12 Sport

Les concepteurs en sont convaincus en 2004 : le chef-d’œuvre des moteurs chez Volkswagen doit impérativement être intégré à un Touareg. Ils implantent alors le puissant organe W12 de 331 kW (450 ch) et 6,0 litres de cylindrée dans le SUV populaire, permettant ainsi au Touareg W12 Sport de monter de 0 à 100 km/h en l’espace 5,9 secondes. Les acheteurs doivent faire preuve de rapidité : le plaisir est limité à 500 unités.

 

2005

Touareg Kong

L’un des principaux héros de Hollywood à proprement parler parraine ce modèle exceptionnel : en 2005, le Touareg participe au tournage de King Kong en tant que véhicule officiel de l’équipe de tournage. En parallèle, il apparaît devant les caméras, sur le plateau d’origine, en tant que star publicitaire. Comme le personnage auquel il doit son nom « Kong », le Touareg apparaît confiant, puissant et en noir intégral, seule « la femme blanche » manque au volant.

 

Une fois autour du monde

Dix globe-trotteurs (journalistes, invités et pilotes professionnels) réalisent leur rêve d’un voyage autour du monde comme l’une des dernières grandes aventures dans cinq Touareg TDI de série de 128 kW (174 ch). L’expérience à 360° de Touareg les conduit à travers plus de 77 000 kilomètres, cinq continents et les paysages les plus beaux, les plus fascinants et les plus spectaculaires de la planète.

 

 

 

Sans chauffeur à travers la Californie

En 2005, la conduite sans chauffeur relève encore de la science-fiction à l’état pur pour les citoyens lambda, mais il y a longtemps déjà que des chercheurs de l’université de Stanford s’emploient à faire de cette idée une réalité et à prouver que ça fonctionne. Avec un Touareg (l’un des premiers véhicules véritablement intelligents de l’histoire de l’automobile), ils remportent en Californie le Grand Challenge de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) pour les véhicules autonomes à l’occasion duquel seuls 4 des 23 partants atteignent la destination.

 

L’équipe Zietlow en Touareg

Avec différents modèles de Touareg, l’aventurier Rainer Zietlow établit en tout quatre records du monde. Le premier date de 2005 : un record du monde d’altitude à 6 081 mètres au Chili (du 15 au 29 janvier 2005). Les années suivantes, il réalise trois records du monde de trajets longue distance : sur la route panaméricaine (23 000 km en 11 jours et 17 heures, du 2 au 13 juillet 2011), Cape to Cape du cap Nord au cap des Aiguilles en Afrique du Nord (malgré un accident et une halte de 13 jours pour réparer le véhicule en Éthiopie, 17 000 km en 21 jours et 16 heures, octobre 2014) et Cape to Cape 2.0 du cap des Aiguilles au cap Nord (17 568 km en 9 jours et 4 heures).

 

2006

Un Touareg remorque un Boeing 747 appelé Jumbo-Jet

Follow me ! En novembre 2006, un Touareg remorque un Boeing 747 de 155 tonnes hors de son hangar, un record du monde. L’avion d’Air France venait de faire une apparition dans le film de James Bond Casino Royale. En 2014, le magazine Fifth Gear répète le test. Le Touareg attelle à nouveau un Jumbo-Jet et le remorque sur le tarmac.

 

2007

Touareg R50

En tant que l’un des véhicules tout-terrain les plus puissants au monde, le Touareg R50 a écrit une page d’histoire en 2007. Son V10 TDI délivre une puissance de 258 kW (350 ch) et un puissant couple de 850 Nm. Des jantes de 21 pouces avec des pneus de 295, des trains roulants sport à suspension pneumatique, des étriers de frein peints en bleu, des élargisseurs de passage de roue décents et un équipement exclusif caractérisent le R50.

 

 

 

2008

Participation à la Baja avec la technologie buggy

La Baja 1000 est une course déjantée à travers le désert dans laquelle les participants doivent surmonter les obstacles les plus difficiles à toute vitesse. Dans les premiers temps, le spectacle était dominé par des buggies VW montés sur châssis de Coccinelle. En 2008, Volkswagen passe à l’offensive avec un Touareg Trophy Truck moderne, en principe une cage en acier ultra rapide, dotée de roues imposantes et d’une carrosserie en fibre de carbone.

 

2009

Tuning Touareg « Silk Way Rally »

Avant que le sport automobile de Volkswagen ne rejoigne les triomphes du Dakar, le Race Touareg II domine des événements tels que le « Silk Way Rally » à travers la Russie, le Turkménistan et le Kazakhstan. L’entreprise de tuning souabe Hoefele édite à cette occasion un kit de transformation avec des pare-chocs avant et arrière repensés, un pare-buffle et des marchepieds latéraux en acier inoxydable poli. La Russie et l’Asie sont les marchés cibles.

 

L’aventure dans le désert

Le « Dakar » est considéré comme le rallye le plus difficile au monde et le Race Touareg le domine trois années de suite. En 2010 et 2011, Volkswagen renchérit même le doublé acclamé en 2009 avec un triplé. Le véhicule conçu pour le désert est un véritable prototype, équipé d’un moteur central à cinq cylindres, d’un cadre tubulaire, d’une carrosserie en carbone et de puissants ressorts à long débattement.

 

2010

Rencontre des légendes du Dakar

En janvier 2010, Volkswagen remporte pour la deuxième fois de suite l’impitoyable Rallye Dakar, mais ce n’est pas un, mais trois Race Touareg 2 à transmission intégrale qui montent sur le podium. Précisément 30 années plus tôt, trois VW Race Iltis à transmission intégrale avaient remporté le même triomphe. La présentation de conduite du Touareg 2 réunit les légendes du Dakar au sommet.

 

2011

Race Touareg Qatar

Le meilleur de la technologie automobile avec autorisation de circuler sur route ou mieux encore : autorisation de circuler dans le désert. Le Race Touareg 3 Qatar transmet les aptitudes exquises du triple vainqueur du Dakar dans une étude adaptée aux petites séries. Le concept-car présenté au Qatar allie une technique sans compromis avec des matériaux nobles, tels que le carbone ou le cuir nappa et nubuck haut de gamme. C’est un 4x4 pour les amateurs de belles voitures.

 

Touareg Gold Edition

Sur ce Touareg, tout ce qui brille est en or. À l’occasion du Qatar Motor Show 2011, Volkswagen pare un modèle unique d’or 24 carats. Les jantes 22 pouces, les barres de toit, les barres de protection de stationnement, les cadres de glace, les coques de rétroviseur et des parties de la grille d’entrée d’air, le monogramme « Touareg V8 » et la protection de seuil de chargement sont recouverts du métal précieux.

 

2017

Sur la route de la soie

À l’occasion du 15e anniversaire du modèle populaire, une flotte composée de 30 Touareg prend la route pour une expédition à travers l’historique route de la soie. Sur des routes et des chemins de qualité très variable, ils parcourent 5 200 kilomètres. Le convoi boucle le voyage de Luoyang en Chine centrale à Horgos, ville frontalière de la région nord-ouest de Xinjiang Uygur, en 15 jours.