Modèles marquants, modèles oubliés – Lupo 3L (2000-2005)

Modèles marquants, modèles oubliés – Lupo 3L (2000-2005)

Commercialisée dans le but de devenir la voiture la plus frugale du marché, la Lupo 3L a subi une cure d’amaigrissement très poussée pour réussir son pari. Retour sur un modèle plutôt extrême.

Lancée en 1998, la Volkswagen Lupo était une citadine compacte très bien conçue : malgré ses dimensions extérieures modestes, elle offrait un espace intérieur appréciable et un confort surprenant. Dotée de petites mécaniques efficaces, elle est idéale pour réaliser des prouesses en matière d’efficience énergétique. Voulue par le Dr Piëch, alors patron de Volkswagen, la Lupo 3L (pour 3l/100 km) avait pour but de devenir la voiture la plus sobre et la moins polluante du marché. Pour ce faire, elle a été profondément modifiée pour gagner du poids : seuls deux airbags frontaux subsistaient, la direction assistée était supprimée, pas de vitres électriques, ni de climatisation. Le volant et les cadres des sièges étaient réalisés en magnésium, les insonorisants supprimés et les ouvrants en aluminium. Les trains roulants étaient quant à eux partiellement réalisés en alliage léger, et même le vitrage voyait son épaisseur diminuer. Mais ce n’est pas tout, car la 3L disposait d’un nouveau moteur 1.2 TDI 3 cylindres (utilisé également dans l’Audi A2) fort de 61 ch et 140 Nm de couple pour des émissions de seulement 81g/km de CO2. Cette mécanique était associée à une boîte robotisée à 5 rapports qui disposait déjà du système start & stop, une prouesse technologique il y a 20 ans ! Pour soigner son aérodynamisme, la Lupo 3L était dotée d’une calandre bien plus fermée que celle des modèles « normaux » et reposait sur des jantes 14 pouces plus étroites que la monte de série. Jusqu’au-boutiste dans sa démarche, cette voiture a démontré l’excellence de Volkswagen en matière d’économies de carburant. Ces modifications profondes avaient malheureusement un coût élevé, et celui-ci s’est répercuté sur le prix de la voiture, ce qui a sensiblement limité son succès commercial. Petite anecdote pour vous démontrer à quel point la Lupo 3L était techniquement en avance sur son temps : elle répondait déjà aux normes Euro 4 alors que celles-ci ne sont entrées en vigueur qu’à partir du 1er janvier 2006 !

 

Vu d’aujourd’hui

Si le choix d’une motorisation diesel pour une citadine semble à contre-courant aujourd’hui, on ne peut qu’être admiratif devant la décision d’avoir produit une telle voiture il y a 20 ans déjà. Si elle n’était pas destinée à devenir un best-seller, elle a néanmoins influencé tout le reste de la gamme Volkswagen qui utilise désormais sa technologie comme la roue libre par exemple, le système stop-start et certains alliages légers.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy