Modèles marquants, modèles oubliés – 181 (1968-1983)

Modèles marquants, modèles oubliés – 181 (1968-1983)

Conçu pour répondre à un appel d’offre de l’armée ouest-allemande, le Volkswagen 181 est un véhicule passe-partout, simple et robuste qui est devenu au fil du temps la coqueluche des plages du monde entier.

Désireuse de renouveler son parc de véhicules légers, l’armée ouest-allemande s’adresse, au milieu des années 60, aux constructeurs automobiles allemands avec un cahier des charges précis : le modèle remplaçant doit être robuste, fiable et économique. Volkswagen, qui a déjà eu l’expérience du Fridolin conçu suivant un appel d’offre de la poste allemande, se jette dans la bataille avec le projet 181 qui utilise largement des pièces de la grande série déjà éprouvées sur les autres modèles de la marque : la mécanique (1.5 l, 44 ch) et le train avant sont issus de la Coccinelle, les planchers de la Karmann-Ghia et le train arrière du Combi. Une fois de plus, la recette de Volkswagen fait mouche et l’armée allemande commande un grand nombre de véhicules dont les premiers exemplaires sont fabriqués à partir de 1969. L’année suivante, une version civile est également lancée. En 1972, le 181 est commercialisé aux Etats-Unis où il est rebaptisé The Thing « La Chose ». En Grande-Bretagne, c’est sous le nom de « Trekker » qu’il est vendu à partir de 1975 ; il portera également le nom de « Safari » au Mexique. Equipé initialement de réducteurs à l’arrière pour supporter de lourdes charges, le 181 passe aux cardans en 1973, plus adapté à une utilisation civile. Plus austère dans sa présentation, ce véhicule unique en son genre avec sa carrosserie cabriolet à 4 portes et son pare-brise rabattable séduit, contre toute attente, une clientèle hétéroclite qui l’utilise comme un engin de loisirs pratique et polyvalent : on le voit dès lors à proximité de toutes les plages du monde entier ! Produit en Allemagne, au Mexique et même en Indonésie à 90.883 unités, le 181 s’éclipse discrètement en 1983.

Vu d’aujourd’hui

Le 181 montre une nouvelle fois l’extrême capacité de Volkswagen à produire des véhicules adaptés à de nombreuses utilisations. Ne disposant que deux roues motrices, celui-ci dispose tout de même d’excellentes qualités de franchissement. Toute une série de modèles de la marque, comme certains SUV, le Caddy ou le Transporter par exemple, ont hérité du côté robuste, efficace et économique du 181. Avec une dose de high-tech en plus, signe des temps.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy