Matthias Muller dévoile les prochaines étapes du Groupe Volkswagen

Matthias Muller dévoile les prochaines étapes du Groupe Volkswagen

 

- La prise en charge des clients est la priorité absolue

- Volkswagen regarde au-delà de la crise actuelle

- La nouvelle stratégie sera dévoilée en 2016

 

Matthias Müller, le président du directoire de Volkswagen Aktiengesellschaft, a annoncé les cinq étapes-clés qui permettront de réorienter le Groupe. « Nous devons regarder au-delà de la situation actuelle et créer les conditions pour que Volkswagen puisse continuer sur la voie de la croissance », a-t-il déclaré mercredi à Wolfsburg. Matthias Müller a présenté un plan en cinq étapes qu’il entend mettre en œuvre afin que Volkswagen reste l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde. Convaincu que « Volkswagen va sortir de la situation actuelle encore plus fort qu’auparavant », Matthias Müller a annoncé que les axes fondamentaux de la stratégie 2025 du Groupe seront présentés l’année prochaine.

 

Le président du directoire de Volkswagen AG a expliqué que sa priorité absolue était d’aider les clients concernés par la question du diesel. « Nos 600.000 membres du personnel dans le monde sont au service de ces clients », a-t-il dit. Selon Matthias Müller, Volkswagen travaille ardemment au développement de solutions techniques efficaces. En association avec le KBA (l’Office fédéral allemand pour la Circulation des Véhicules à Moteur), la marque entamera  son action de rappel au mois de janvier 2016.

 

La deuxième priorité de Matthias Müller est d’aller systématiquement plus loin dans l’enquête afin de savoir ce qui s’est réellement passé. « Nous devons découvrir la vérité et en tirer les leçons », a-t-il déclaré, ajoutant que Volkswagen sera extrêmement rigoureux dans ses investigations. À cet effet, le cabinet d’audit Deloitte a été engagé, en plus des mesures déjà annoncées. Selon Matthias Müller, les personnes responsables du scandale actuel devront assumer les lourdes conséquences de leurs actes.

 

La troisième priorité de Matthias Müller est d’introduire de nouvelles structures au sein du Groupe Volkswagen. « Il faut surtout en retenir qu’à l’avenir, la direction du Groupe sera plus décentralisée. » Avec, à la clé, davantage d’indépendance pour les marques et les régions. Le directoire mettra également l’accent sur des stratégies multimarques en tirant parti des synergies et veillera à ce que les ressources du Groupe soient utilisées efficacement. « Nous allons analyser en détail notre gamme actuelle de plus de 300 modèles et évaluer la contribution de chacun à nos profits. »

 

En ce qui concerne la quatrième priorité, Matthias Müller va plus loin en réorientant la culture entrepreneuriale du Groupe et le style de management. Il a indiqué que la poursuite de l’excellence, le dévouement du personnel et la responsabilité sociale au sein du Groupe Volkswagen devaient être maintenus. Toutefois, il estime que des changements sont nécessaires dans la façon dont Volkswagen communique et gère ses erreurs. « Nous avons besoin d’une culture d’ouverture et de coopération. » Matthias Müller a également appelé tout le monde chez Volkswagen à afficher plus de courage, une plus grande créativité et un plus grand esprit d’entreprise dans ses relations avec les autres.

 

Le président du directoire de Volkswagen a annoncé que la cinquième priorité serait de transformer la Stratégie 2018 du Groupe en une Stratégie 2025. « Beaucoup de personnes en dehors de Volkswagen, mais également certains d’entre nous, ne comprenaient pas que notre Stratégie 2018 aille bien au-delà des chiffres de production. De nombreuses choses ont été subordonnées à la volonté d’être “le plus rapide, le plus haut, le plus grand”, surtout en ce qui concerne les ventes. » Selon Matthias Müller, le but n’est pas de vendre 100.000 véhicules de plus qu’un de ses grands concurrents. La vraie question est plutôt la croissance qualitative. Le président du directoire a annoncé que les axes prioritaires de la Stratégie 2025 du Groupe seraient développés au cours des prochains mois et dévoilés dans le courant de l’année prochaine.

 

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée


Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

- D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation fin 2017. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,3 milliards d’euros et 85,9 millions d’euros en 2017.

- Belron (détenu à 54,85%) fait la différence pour ses clients en prenant en charge leurs problèmes quotidiens avec soin et professionnalisme. Il est le leader mondial de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules à travers plus de dix marques principales, dont Carglass®, Safelite® AutoGlass et Autoglass®. De plus, il gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Belron étend actuellement son offre de services à la résolution des problèmes de personnes ayant besoin d’assistance pour réparer leur véhicule ou leur habitation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,5 milliards d’euros et 189,8 millions d’euros en 2017.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 155 millions d’euros et 25 millions d’euros en 2017.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy