Le Groupe Volkswagen et la Grèce vont créer un projet de mobilité neutre en CO2 pour l’île d’Astypalée

Le Groupe Volkswagen et la Grèce vont créer un projet de mobilité neutre en CO2 pour l’île d’Astypalée

  • Projet phare : l’île égéenne d’Astypalée passe à la mobilité électrique, aux solutions de mobilité intelligentes et à la production d’électricité verte
  • Volkswagen et la Grèce signent un protocole d’accord
  • M. Mitsotakis, premier ministre grec : « Ce projet ambitieux est le résultat d’un partenariat étroit. »
  • Herbert Diess, président du directoire : « La mobilité électrique et les services de mobilité intelligents amélioreront considérablement la qualité de vie tout en contribuant à un avenir neutre sur le plan climatique. »

Le Groupe Volkswagen et la Grèce se sont mis d’accord pour mettre en place un système de mobilité innovant sur l’île égéenne d’Astypalée. À cette fin, le système de transport actuel de l’île sera transformé et recourra à des véhicules électriques et des énergies renouvelables. À long terme, Astypalée deviendra un modèle de mobilité neutre en CO2. Un protocole d’accord en ce sens vient d’être signé à Wolfsburg et à Athènes entre Konstantinos Fragogiannis, secrétaire d’État à la diplomatie économique et à l’ouverture vers l’extérieur (affaires étrangères), et Herbert Diess, président du directoire du Groupe Volkswagen. De nouveaux services de mobilité tels que l’autopartage et le covoiturage permettront de réduire et d’optimiser le trafic. L’électricité sera principalement produite à partir de sources d’énergie vertes comme le solaire et l’éolien. La première phase du projet durera six ans.

 

« La politique, le monde des affaires et la société partagent la responsabilité de limiter le changement climatique », explique Herbert Diess, président du directoire du Groupe Volkswagen. « Notre objectif à long terme est une mobilité neutre en CO2 pour tous. Le projet d’Astypalée va nous permettre de découvrir comment concrétiser cette conception du monde dès aujourd’hui. La mobilité électrique et les services de mobilité intelligents amélioreront la qualité de vie tout en contribuant à un avenir neutre en carbone. »

 

« Je crois fermement aux partenariats », affirme Kyriakos Mitsotakis, premier ministre de la République hellénique. « Les gouvernements ne peuvent pas satisfaire à toutes les attentes et le secteur privé n’a pas réponse à tout. C’est la raison pour laquelle ce projet ambitieux est le résultat d’un partenariat étroit entre l’État grec et le Groupe Volkswagen. Il associe un leader mondial de l’industrie automobile, qui vise à rendre sa flotte de véhicules et l'ensemble de son entreprise neutres en carbone d'ici 2050, à une nation européenne en pleine transformation. »

 

« C’est un grand jour pour Astypalée, pour les îles du Dodécanèse, pour la mer Égée et pour l'ensemble de la Grèce », ajoute Konstantinos Fragogiannis, secrétaire d’État aux affaires étrangères. « Nous lançons aujourd’hui le premier projet d’île verte intelligente en Grèce et négocions ainsi un tournant majeur pour l'avenir de notre pays. La mobilité électrique et le plan d’action global, vert et durable auront un effet nettement positif sur la vie quotidienne des insulaires. En les associant à un système de transport en commun inédit, nous concrétisons des idées futuristes. Aujourd’hui, la Grèce montre qu’elle est prête à opter pour des investissements pionniers, innovants et phares afin d'offrir à la société un nouveau niveau de connectivité, de durabilité intelligente et de convivialité. »

 

Au cœur du projet figure un système de transport tout neuf, dernier cri et assorti de services de mobilité intelligents, dont un service de covoiturage électrique opérationnel toute l’année et conçu pour améliorer la desserte locale des autobus, très limitée pour l'instant. En collaboration avec des partenaires locaux, une partie de l’activité traditionnelle de location de véhicules sera transformée en un service d’autopartage proposant des scooters électriques de la marque SEAT et des vélos électriques en plus des voitures électriques. Ce service devrait permettre de réduire nettement la flotte de véhicules de l’île. Dans l'ensemble, un millier de véhicules électriques remplaceront les quelque 1 500 véhicules à moteur thermique. Volkswagen vient de déployer sur le marché sa famille ID. électrique, premier pas de la campagne électrique de la marque. Après le lancement du modèle compact ID.31 et du SUV ID.42, la marque devrait lancer plusieurs nouveaux modèles dans les années à venir. Les véhicules utilitaires des entreprises locales et les véhicules des pouvoirs publics de l’île (véhicules de police, véhicules des services d’urgence et flotte du secteur public) seront également électrifiés. En outre, Volkswagen déploiera ses chargeurs Elli sur l'ensemble de l’île afin de mettre en place une infrastructure de recharge complète.

 

Le projet bénéficie de l'appui explicite du conseil du développement durable indépendant de Volkswagen qui l'envisage comme modèle pour la stratégie de décarbonisation de Volkswagen. « Le changement climatique représente une menace existentielle pour l’humanité », note Margo T. Oge, membre du conseil du développement durable et ancienne directrice du département des transports et de la qualité de l’air, Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA). « Associée aux énergies renouvelables, la mobilité électrique devrait permettre de limiter les pires effets du changement climatique. Aristote a dit : “C'est au cours de nos moments les plus sombres que nous devons nous concentrer pour voir la lumière”. Le projet d’Astypalée est une lumière dans l’obscurité qui contribuera à démontrer l’avenir de la mobilité propre. »

 

Astypalée est une île du sud de la mer Égée qui s’étend sur une superficie de près de 100 km², soit un peu plus que l’île de Ré. L’île a une population d’environ 1 300 âmes et reçoit chaque année la visite de quelque 72 000 touristes. Astypalée dispose actuellement d’un service de transport public très limité composé de deux autobus qui ne desservent qu’une petite partie de l’île. Aujourd’hui, la demande d’énergie est presque entièrement assurée par des sources d’énergie fossiles. L’île aspire à devenir un pionnier du tourisme durable à l’avenir. Dans ce cadre, le passage à la mobilité durable est un des piliers déterminants. La République hellénique appuie cette transformation dans le cadre de son plan national Énergie et Climat.

 

Le Groupe Volkswagen souscrit pleinement aux objectifs de l’Accord de Paris. Il vise à devenir climatiquement neutre d’ici à 2050 et a mis en place la stratégie de durabilité « goTOzero » à cet effet. La plus grande campagne électrique du secteur de l’automobile est au cœur de cette stratégie. Le Groupe va investir quelque 33 milliards d’euros dans la mobilité électrique au cours des cinq prochaines années et lancer environ 75 nouveaux modèles électriques d’ici à 2029. Récemment commercialisée, la voiture compacte ID.31 de Volkswagen est le premier de ces modèles. Le projet de l’île d’Astypalée fait partie intégrante de la stratégie « goTOzero » et servira d’exemple pour la décarbonisation totale de la mobilité. Sous l’égide du Groupe Volkswagen, plusieurs marques participent à ce projet, dont Volkswagen, SEAT, Volkswagen Commercial Vehicles, le fournisseur de services énergétiques Elli et UMI Urban Mobility International avec la marque « We Share ».

 

 

 

  1. ID.3 – consommation d'électricité en cycle combiné en kWh/100 km (NEDC) : 15,4-14,5 ; émissions de CO₂ en g/km : 0 ; classe d’efficience : A+
  2. ID.4 – consommation d'électricité en cycle combiné en kWh/100 km (NEDC) : 16,9-16,2 ; émissions de CO₂ en g/km : 0 ; classe d’efficience : A+
A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy