Joyeux anniversaire, K70 ! Celle qui a tranquillement changé la donne fête ses 50 ans

Joyeux anniversaire, K70 ! Celle qui a tranquillement changé la donne fête ses 50 ans

  • La première Volkswagen à traction et refroidissement par eau a jeté les bases
  • Une créatrice de tendances au design résolument tourné vers l’avenir
  • Un fan de la première heure se souvient : « C’était quelque chose de très spécial »

 

« Vous tomberez amoureux de la VW K70, parce que VW entame un tout nouveau chapitre avec elle. » Tel était le slogan qui accompagnait la commercialisation de la Volkswagen K70 il y a 50 ans. Alliant traction, refroidissement par eau et design moderne, la berline de classe moyenne annonçait une ère nouvelle chez Volkswagen.

 

Le 20 octobre 1970, Volkswagen tenait une conférence de presse à Salzgitter pour présenter la nouvelle K70 et l'usine érigée spécialement pour la construction de ce véhicule. Le dossier de presse de l’époque commençait ainsi : « Une nouvelle Volkswagen, à nulle autre pareille : la VW K70 ». En fait, de nombreux éléments de cette berline à trois volumes ont ouvert de nouveaux horizons. Avec ce modèle, Volkswagen était à l’aube d’une nouvelle ère de succès.

 

Aspects techniques. Avec le moteur refroidi par eau et la transmission aux roues avant de la K70, Volkswagen a fait la transition vers un concept de propulsion inédit pour la marque, qui s’imposera ensuite avec succès avec la Passat et la Golf. La K70 reposait sur un châssis à suspension indépendante qui répondait aux normes les plus récentes. L'empattement exceptionnellement long dégageait un espace intérieur particulièrement généreux et offrait une expérience de conduite très agréable.

 

Sécurité. En plus du confort de haut niveau, l’accent était mis sur la sécurité active et passive. Des caractéristiques telles que la cellule renforcée pour les passagers, les zones de déformation à l'avant et à l'arrière, le réservoir de carburant logé à l'arrière dans un espace protégé et le prééquipement de série pour les ceintures de sécurité sur tous les sièges ont établi de nouvelles références.

 

Design. Dernier élément et non des moindres, le design fonctionnel et épuré était résolument tourné vers l’avenir et semble encore moderne aujourd’hui. Cette berline à trois volumes a été créée par Claus Luthe, l’un des plus importants designers automobiles de son époque. Des éléments de sa signature stylistique se retrouveront également dans des modèles Volkswagen ultérieurs tels que la Golf et la Polo.

 

Convaincu d’entrée de jeu

Karl-Günter Queißer fait partie de ceux qui ont vécu les premières heures de la K70 et l’époque du grand changement chez Volkswagen. Âgé aujourd’hui de 79 ans, il a commencé sa carrière chez Volkswagen en 1970 dans la nouvelle usine de Salzgitter en tant que peintre et vernisseur. Il se souvient encore bien des premières années qui s'inscrivaient dans une phase de bouleversement et de nouveaux départs. « C'était quelque chose de très spécial » : c’est en ces termes qu’il résume l’époque de la K70.

 

Il a rapidement été convaincu par cette traction à moteur refroidi par eau, ses quatre portes et surtout son habitabilité et son volume de coffre sensationnels. Dès l'automne 1971, il a acheté sa première K70. Jusqu'alors, il avait conduit une Coccinelle, et le changement de modèle s’apparentait à un saut quantique. Après trois K70, il est devenu propriétaire d’une Volkswagen Golf. « L’évolution ne s’arrête jamais », confie cet homme qui accueille le changement par principe et le vit avec joie.

 

De la K70 à l’ID.31

Aujourd'hui, il conduit deux véhicules : une K70 LS et une Golf 8. Avec la K70, il a réalisé un rêve : il participe avec succès à des rallyes et des balades de voitures anciennes. En septembre, une excursion à Salzgitter l’a conduit sur son ancien lieu de travail. En fait, il aurait voulu célébrer le cinquantenaire de la K70 avec son fan-club en organisant une sortie et une fête, mais les circonstances ne l’ont malheureusement pas permis cette année. Cet anniversaire a donc été célébré en « cercle restreint » à Salzgitter, ravivant des souvenirs d’une époque très particulière. Ce véhicule inhabituel attire toujours autant les regards et suscite l’intérêt des collaborateurs. Quant à l’ancien collègue, Karl-Günter, il répond avec passion à toutes les questions.

 

Il est particulièrement fier d'avoir pu conduire chaque génération de Golf jusqu'à présent. Avec la Golf 8, la « numérique », il accueille une fois de plus le changement et le défi à bras ouverts, l’évolution ne s'arrête jamais. Et pour lui, une chose est sûre : il conduira aussi une ID.3 !

 

 

  1. ID.3 – consommation d’électricité en kWh/100 km (NEDC) : 15,4-14,5 (cycle combiné), émissions de CO2 en g/km : 0 ; classe énergétique : A+.
A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy