Grand retour d’un état d’esprit : première mondiale de l'ID. Buggy - "Compatible with the beaches of the world"

Grand retour d’un état d’esprit : première mondiale de l'ID. Buggy - "Compatible with the beaches of the world"

  • En provenance directe de Californie : l'ID. Buggy transfère l’idée des buggies à l'ère de l'électromobilité
  • Le plaisir de conduire à l’état pur : avec l’étude d’ID. Buggy, Volkswagen montre une nouvelle facette de l’électromobilité plus récréative
  • Structure flottante : la carrosserie semble flotter sur le châssis et les roues 18 pouces
  • Plate-forme MEB comme base : châssis de sécurité à entraînement zéro émission et batterie basés sur la plate‑forme modulaire électrique (MEB)
  • Une chance pour les constructeurs externes : l'ID. Buggy peut être intégré par des startups dans les versions les plus diverses

 

ID. BUGGY – "Compatible with the beaches of the world"

 

L'ID. Buggy fait remonter le temps. Un claquement de doigts et, soudain, c’est comme si quelqu’un avait propulsé dans le futur le concept du Buggy californien des années 60 et le style de vie qui allait avec. « Le design puriste de l’ID. Buggy est le résultat de l’interprétation moderne et rétro d’une icône. C’est indubitablement un Buggy, mais totalement repensé », résume le patron du design de Volkswagen, Klaus Bischoff. Voici un véhicule zéro émission haute technologie pour l’été, la plage, la ville. Sur les plans optique et technique, il présente une nouvelle facette de la plate forme modulaire électrique (MEB). Volkswagen dévoilera pour la première fois son ID. Buggy dans le cadre du 89e salon de l’automobile de Genève qui se tiendra du 7 au 17 mars 2019.

 

Du Boxer au moteur électrique. Les similitudes entre le Buggy de plage de jadis et le nouvel ID. Buggy font traverser cinq décennies en un clin d'œil : tous les buggies des années 60 présentaient des modules très variés toujours basés sur le châssis de la légendaire Coccinelle ; le moteur boxer à quatre cylindres était placé à l'arrière. Des petits constructeurs ont recouvert le châssis et le moteur d'une coque en plastique renforcée de fibre de verre, écrivant ainsi une belle page de l’histoire de l’industrie automobile. L’ID. Buggy renoue avec ce concept culte en y apportant les possibilités techniques de l’ère moderne : c’est le châssis progressif de la MEB qui constitue aujourd'hui la base du véhicule. En outre, une batterie haute tension est intégrée dans le plancher du véhicule. Cette batterie lithium-ion offre à l’ID. Buggy une capacité énergétique de 62 kWh pour alimenter en courant le moteur électrique d'une puissance de 150 kW / 204 CV placé à l’arrière sur des distances dynamiques de 250 kilomètres (WLTP). Le moteur électrique présente son couple maximal de 310 Nm pour sortir l’ID. Buggy du sable, ce qui convient très bien à son caractère sportif. En outre, cette voiture électrique fournit suffisamment de puissance sur l’axe arrière, même sur sol dur. En accélération maximale sur des pistes stables, le prototype atteint une vitesse de 100 km/h en seulement 7,2 secondes. La vitesse maximale est réglée par dispositif électronique sur 160 km/h. Comme alternative à la propulsion arrière, on peut aussi envisager d'ajouter un moteur électrique sur l'axe avant pour réaliser une transmission intégrale avec « arbre à cardan électrique ».

 

Rechargement partout dans le monde. Ce véhicule pourra bientôt se recharger dans tous vos lieux préférés : que ce soit à la plage, à un festival, en ville ou bien d’autres endroits. La marque Volkswagen dévoilera à Genève les innovations du groupe, comme une borne mobile de recharge rapide qui pourra être mise en place temporairement sur un lieu quelconque ou au contraire définitivement. Grâce à la technologie de recharge rapide en courant continu d’une capacité maximale de 100 kW, les batteries des modèles MEB de Volkswagen seront rechargées en une demi-heure à 80 % : une nouvelle énergie pour prolonger le plaisir de conduite.

 

Pas de toit, pas de portières. La plate-forme MEB est une avancée permettant d'allier les proportions les plus vives avec le nouvel ADN de l’e‑mobilité. Par exemple, l'ID. Buggy avec son design clair et sculptural met en valeur la sensation de conduite exceptionnelle du Buggy. Pour que le conducteur prenne plaisir à ressentir le vent de conduite, on a consciemment renoncé à un toit fixe et à des portières. C’est pourquoi l'habitacle robuste et de conception minimaliste se démarque par l’utilisation de matériaux imperméables. Le prototype est un modèle deux places ; mais l’ID. Buggy peut aussi être fabriqué en version 2+2 places.

 

Alimenté par Volkswagen, construit par X. Le composite de la carrosserie, mélange de plastique, d'acier et d'aluminium, est autoportant. Grâce à la structure modulaire, la partie supérieure de la carrosserie peut être détachée du châssis MEB. C'est un signal clair qui est donné aux petits constructeurs et aux startups : comme autrefois, Volkswagen fait appel pour le concept de l’ID. Buggy à des producteurs externes. L'offre ? Sur cette base, vous pouvez créer vous-même le Buggy sans émission d’une nouvelle ère – que ce soit pour Santa Barbara, en Californie, la baie de Yalong en Chine ou Sankt Peter-Ording en Allemagne. La plate-forme MEB a, de manière générale, le potentiel pour devenir, pour un grand nombre de constructeurs automobiles, la nouvelle base technique de l’e-mobilité. Contexte : Début 2019, Volkswagen avait pour la première fois annoncé vouloir rendre accessible à ses concurrents la MEB comme plateforme pour véhicules électriques.

 

Précurseurs d’un nouveau modèle ID. ? En même temps, l’ID. Buggy illustre le grand spectre de la mobilité sans émission pouvant être réalisé avec la plate-forme modulaire électrique au sein de la marque Volkswagen. L'ID. Buggy prouve, par exemple, que même un véhicule zéro émission très légèrement équipé, quel qu'en soit le type, a toute sa place dans le futur cercle de la famille ID. Après l’ID. (voiture compacte), l’ID. Buzz (van), l’ID. Crozz (SUV) et l’ID. Vizzion (berline), le nouvel ID. Buggy est déjà le cinquième prototype basé sur la plate-forme MEB à venir enrichir la famille ID. de Volkswagen.

 

Design extérieur en détail : 100 % Buggy, 100 % ID.

 

De belles proportions. L’ID. Buggy a été conçu pour les pistes de terre, les dunes et les plages. Chaque millimètre de sa carrosserie l’indique, peu importe l’angle depuis lequel on le regarde. Mais bien entendu, cette Volkswagen est aussi prédestinée pour aller passer d’agréables soirées dans les métropoles. Vivez le ‘Summer in the City’ en live et via les haut-parleurs Bluetooth. Conducteur et passager ont vue sur des garde-boues imposants ; au centre du véhicule, les marchepieds en creux prolongent la ligne de ces garde-boues ; dans les rétros apparaissent les épaules montantes de la partie arrière. La ligne ininterrompue qui fait tout le tour du véhicule et que forment les garde-boues indépendants, les marchepieds en creux, le haut capot avant et la partie arrière surplombant l'ensemble, le tout laqué couleur Fern Green mat mais éclatant, confère une belle allure à ce Buggy moderne. Le soubassement, qui fait lui aussi tout le tour du véhicule, est recouvert d'un vernis de texturation d’une couleur bleu foncé, Grey Tech Blue. L’effet apporté par ces deux couleurs est extraordinaire : à l'œil, la partie verte semble flotter au-dessus de la zone bleu foncé. C’est nouveau, léger. Et pourtant, c'est 100 % Buggy, 100 % ID. Ce prototype zéro émission fait 4 063 mm de long, 1 890 mm de large et 1 463 mm de haut. L’empattement entre les deux axes est de 2 650 mm.

 

Partie avant bien sympathique. Volkswagen est l’un des rares constructeurs automobiles dont les véhicules même sans calandre classique sont immédiatement associés à la marque. Alors que le design renvoie génétiquement à la Coccinelle et au Transporter. Des voitures sans calandre de radiateur. Grâce à leurs moteurs arrière refroidis à l’air, elles n’en avaient pas besoin. C’est pareil pour la famille ID. Étant donné que ses moteurs électriques n'ont évidemment pas besoin du vent de déplacement pour refroidir. Cela marque aussi la partie avant de l’ID. Buggy. C'est une voiture entièrement nouvelle, mais qui s'annonce immédiatement comme une Volkswagen.

 

Une silhouette flottante. À l'instar du capot, la partie latérale supérieure de la carrosserie semble flotter au-dessus du reste. Avec sa ligne protubérante caractéristique, elle semble voler au-dessus des roues 18 pouces et des pneus offroad BTGoodrich® All Terrain T/A (255/55 à l'avant et 285/60 à l'arrière). Cette ligne descend au niveau de l’entrée du Buggy pour remonter vers l’arrière. Le longeron latéral est parallèle à cette ligne. Il fait aussi office de protection anti-encastrement. La garde au sol sous les axes est de 240 mm. Tout est net et éveille l’émotion. Le cadre renforcé du pare-brise apporte avec l'arceau Targa également ouverte sur le côté une protection anti-retournement. Il n’y a pas de toit au sens classique du terme. Pour se protéger du soleil ou des petites intempéries, on peut toutefois tendre une bâche noire entre le cadre du pare-brise et l'arceau Targa.

 

Partie arrière énergique. La partie arrière est très haute et large, typique d’un Buggy. Elle produit un effet sympa, léger mais robuste. La ligne caractéristique qui fait le tour du véhicule se prolonge jusqu’ici. Laquée couleur Fern Green, la partie supérieure de l'arrière semble elle aussi flotter sur la partie inférieure couleur Grey Tech Blue. Exactement comme les phares LED de la partie avant, les feux arrière LED à trois dimensions sont de forme ovale ; la couronne extérieure est intégrée en haut, dans la zone laquée de la même couleur que la voiture, les 60 % restants semblant ainsi flotter sur la carrosserie noire. Sous le logo VW illuminé à l’arrière se trouve l’interface de rechargement de la batterie et, en dessous, une traverse pare-chocs robuste. Enfin, la partie inférieure est constituée d'une protection anti-encastrement en aluminium.

 

Concept intérieur en détail : minimaliste et très robuste

 

« Open Space » indestructible. L'habitacle minimaliste de l’ID. Buggy se caractérise par une ergonomie simplissime et des matériaux étanches. Les surfaces très proprement exécutées fidèles à l’extérieur donnent l’impression que cet espace intérieur est extrêmement robuste. Tous les éléments qui courent sur l’extérieur du véhicule sont un prolongement de la carrosserie laquée couleur Fern Green. Les zones supérieures des dossiers de sièges, de la même couleur, sont assorties avec ces éléments. La majeure partie de l’habillage intérieur est en Grey Tech Blue et fait l’effet d’une laque Soft Touch robuste. Ces revêtements résistent aussi bien à la plage qu’à une averse estivale en ville. Conducteur et passager prennent place sur des sièges intégraux. Les appuie-têtes et les glissières de ceinture sont intégrés dans les dossiers.

 

Cockpit numérisé. Le conducteur accède à un volant multifonctions avec commandes dans la barre transversale. Les commandes réagissent à l'effleurement (capacitif) ; cependant, il faut exercer une légère pression (résistif) afin d’éviter l'activation involontaire de fonctions. Les fonctions « Phone » et « Média » sont contrôlées via les champs éclairés. Les designers et ingénieurs de Volkswagen ont intuitivement conservé la logique de commande générale. Par exemple : si le conducteur change la position du levier de vitesses (« D », « N » et « R ») à droite sur le volant en tournant vers l'avant ou l’arrière un petit bouton rotatif, ce changement est directement transmis dans le cockpit numérique, le mouvement de rotation étant visualisé – le mouvement de défilement et sa perception visuelle fusionnent.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée


Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.
  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy