Coronavirus : Volkswagen recourt à l’impression 3D pour produire des écrans (traduction) faciaux

Coronavirus : Volkswagen recourt à l’impression 3D pour produire des écrans (traduction) faciaux

  • Les marques du Groupe Volkswagen ont commencé à produire des composants de visières de protection en utilisant l’impression 3D
  • L’aide est destinée à l’Espagne, le transport étant coordonné par Airbus
  • Différentes marques du Groupe Volkswagen mettent en place des projets locaux d’impression 3D

Pour faire face à la crise du coronavirus, le Groupe Volkswagen a commencé à produire des supports de visières de protection par impression 3D. Le Groupe prend ainsi part à une initiative transnationale conjointe avec Airbus et le réseau d’impression 3D « Mobility Goes Addictive », qui regroupe environ 250 entreprises. Les supports développés par Airbus seront utilisés en Espagne et acheminés de Hambourg à Madrid par l’avionneur. Cette initiative transsectorielle a été lancée en réponse aux demandes des autorités espagnoles, qui se chargeront de la distribution dans le pays. L’objectif est de produire autant de supports que possible. En parallèle, les marques du Groupe Volkswagen s’activent à l’impression de matériel médical.

 

Une feuille de plastique conventionnelle sera insérée par des parties tierces dans les supports produits actuellement par Volkswagen. L’intégralité du visage sera alors recouverte d’une protection transparente. Afin de garantir le meilleur niveau d’hygiène possible, le personnel de Volkswagen produisant les supports porte des gants et des masques de protection. « Notre équipe travaille à plein régime et avec un engagement total afin de fabriquer ces pièces urgentes et nécessaires aussi rapidement que possible », déclare Gerd Walker, responsable de la production au sein du Groupe Volkswagen. La production est en cours dans les grands centres d’impression 3D de Wolfsburg et d’Ingolstadt, mais également dans d’autres usines Audi, Bentley, Bugatti, MAN Truck & Bus, Porsche, Volkswagen, Volkswagen Group Components et Volkswagen Motorsport. Le Groupe fait actuellement tourner plus de 50 imprimantes 3D sur ses sites et d’autres viendront encore s’ajouter.

En parallèle, Lamborghini, SEAT, ŠKODA et Volkswagen travaillent également sur d’autres fournitures médicales. Récemment, Volkswagen Navarra (Espagne) s’est mise à produire des visières de protection faciale et en a déjà livré environ 1 000 unités au gouvernement de Navarre. En collaboration avec l’université technique de Prague, ŠKODA a mis au point un processus d’impression 3D permettant de produire des masques de protection respiratoire de type FFP3 réutilisables. Le ministère de la Santé tchèque les distribue aux médecins, aux hôpitaux et au personnel soignant. De son côté, Lamborghini a transformé des parties de son usine de Sant’Agata Bolognese afin de produire des masques chirurgicaux et des visières de protection en plexiglas. Les masques seront donnés à un hôpital de Bologne. SEAT participe actuellement à plusieurs projets, dont la production de respirateurs artificiels qui seront assemblés à Martorell et de divers modèles de masques de protection, toujours en attente d’homologation. De même, Volkswagen South Africa fabrique des masques et des visières de protection qui attendent le feu vert des autorités compétentes.

Le Groupe Volkswagen a mis en place un groupe de travail spécial de plus de 30 experts qui dirige les activités d’impression 3D. « Nous coordonnons les cahiers des charges, le matériel nécessaire, les logiciels d’impression et le déploiement des ressources humaines au sein du Groupe », explique Gero Corman, responsable de l’innovation numérique du Groupe Volkswagen.

À ce jour, Volkswagen a déjà fait don de plusieurs centaines de milliers de masques médicaux à la santé publique en Allemagne. Le Groupe Volkswagen a également décidé de donner des équipements médicaux supplémentaires, tels que des masques et des tenues de protection, à des centres médicaux et des hôpitaux à hauteur d’environ 40 millions d’euros au total. Cette contribution permet de maintenir le fonctionnement du système de santé en Allemagne. En tant que groupe mondial, Volkswagen utilise également son réseau international de fournisseurs et de logistique en soutien à l’approvisionnement en fournitures et équipements médicaux.

L’aide actuellement offerte à l’Espagne fait partie d’une initiative conjointe avec Airbus, le réseau d’impression 3D « Mobility Goes Additive » regroupant environ 250 entreprises, dont Volkswagen, et d’autres partenaires.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy