Arteon : « chaque enfant a besoin d'un nom »

Arteon : « chaque enfant a besoin d'un nom »

Lundi 6 mars 2017 —  

Choisir un nom pour un nouveau modèle, c'est un peu comme prénommer un nouveau-né. Pour que tout le monde soit content, cela prend du temps...

« Un bon nom de modèle ne va pas faire vendre des voitures grâce à lui seul. Par contre, une mauvaise dénomination peut jouer un rôle important dans l'échec d'un nouveau modèle. » Ce sont les mots de Martin Polland, responsable de la dénomination pour la marque Volkswagen. Ceci explique pourquoi chaque nom est validé soigneusement, après une longue procédure.

 

Tout commence par un brainstorming basé sur le concept, le public ciblé et la concurrence. Une fois qu'un nom est trouvé, il faut le tester dans 17 langues différentes : attention aux connotations négatives ! Par la suite, il doit être soumis aux spécialistes du droit afin de s'assurer que l’appellation n'est pas encore enregistrée. Après ces diverses étapes, les grands patrons doivent donner leur consentement final. Un peu comme les parents d'un enfant...

 

Si en plus d'être original, le nom du modèle raconte une histoire, c'est encore mieux ! C'est le cas pour la Volkswagen Arteon. Le mot « Art » rappelle les lignes harmonieuses et l'émotion que dégage le fastback tandis que « Eon » renvoie l'Arteon au rang des véhicules premium, inspirée par la Volkswagen Phideon.