Le robot de recharge mobile – L’avenir en marche

Le robot de recharge mobile – L’avenir en marche

  • Volkswagen Group Components lève le voile sur des prototypes réels
  • Thomas Schmall, président du directoire : « L’infrastructure de recharge disponible est un facteur déterminant pour le succès de la mobilité électrique. »
  • Volkswagen Group Components se concentre sur la recharge et les systèmes de recharge

Volkswagen Group Components dévoile pour la première fois un prototype de son robot de recharge mobile. Il s’agit de l’un des concepts visionnaires qui permettront d’étendre avec succès l’infrastructure de recharge ces prochaines années. Sa mission : la recharge totalement autonome de véhicules dans des aires de stationnement délimitées telles que les garages souterrains. « Une infrastructure de recharge disponible en tout lieu est, et reste, un facteur déterminant pour le succès de la mobilité électrique. Notre robot de recharge n’est qu’une approche parmi d’autres, mais certainement l’une des plus visionnaires », constate Thomas Schmall, président du directoire de Volkswagen Group Components.

 

Processus de recharge totalement autonome

Lancé via une application ou une communication Car-to-X, le robot de recharge est 100 pour cent autonome. Il s’approche du véhicule à recharger, communique avec lui et se charge de tout : de l’ouverture du clapet de recharge à la déconnexion en passant par le branchement du connecteur. L’ensemble du processus se déroule sans intervention humaine. Afin de pouvoir recharger plusieurs véhicules simultanément, le robot mobile approche une remorque, une unité mobile de stockage d’énergie, du véhicule électrique, la connecte et l’utilise pour recharger la batterie du VE. L’unité de stockage d’énergie reste auprès de la voiture tout au long du processus de recharge. Pendant ce temps, le robot recharge les autres véhicules. Une fois le service terminé, il récupère l’unité mobile de stockage d’énergie en toute autonomie et la ramène à la station de recharge centrale.

 

Thomas Schmall, président du directoire de Volkswagen Group Components : « Le développement durable d’une infrastructure de recharge efficace est une tâche centrale qui met au défi toute l’industrie. Nous développons des solutions qui permettent d’éviter des mesures individuelles coûteuses. Le robot de recharge mobile et nos bornes de recharge rapide flexibles constituent de telles solutions. » L’unité opérationnelle travaille actuellement sur une famille complète de chargeurs en CC. La borne de recharge rapide flexible sera lancée dès le début de 2021. La wallbox en CC fait l’objet d’un essai pilote sur plusieurs sites de production allemands de l’entreprise depuis plusieurs semaines. Le robot de recharge mobile a atteint avec succès le statut de prototype et doit maintenant faire l’objet d’un développement intensif. L’une des conditions préalables à la mise sur le marché est notamment la communication Car-to-X, qui permet le processus de recharge autonome.

 

Compte tenu de l’importance centrale de cette thématique, Volkswagen Group Components sera à l’avenir responsable, entre autres, de toutes les activités de recharge et de tous les systèmes de recharge du Groupe Volkswagen. En perspective, le robot de recharge s’intègre donc à un concept global qui met l’accent sur le succès durable de l’électromobilité et donc sur l’électrification des transports. « Le développement de l’infrastructure de recharge est une condition sine qua non. Mais elle doit être réalisée en fonction de la demande et des impératifs économiques », poursuit T. Schmall. « Nous axons donc nos développements non seulement sur les besoins des clients et les exigences techniques des véhicules électriques, mais aussi sur les possibilités économiques des partenaires potentiels. » Pour les exploitants de parkings, de parkings à étages et de garages souterrains, par exemple, chaque emplacement de parking peut être rapidement et facilement électrifié grâce au robot de recharge mobile. Cela réduit la complexité et les efforts structurels, mais aussi, dans le même temps, les coûts potentiels.

 

 

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy