La campagne électrique produit son effet : le Groupe Volkswagen baisse nettement la moyenne des émissions de CO2 des flottes en Europe, mais rate de juste 0,5 g/km l’objectif fixé du pool de CO2 formé avec d’autres constructeurs

La campagne électrique produit son effet : le Groupe Volkswagen baisse nettement la moyenne des émissions de CO2 des flottes en Europe, mais rate de juste 0,5 g/km l’objectif fixé du pool de CO2 formé avec d’autres constructeurs

  • Les marques Volkswagen Véhicules Particuliers et Audi dépassent les objectifs de CO2 pour les flottes
  • La valeur moyenne des émissions de CO2 du parc de véhicules particuliers neufs du Groupe a baissé d’environ 20 pour cent l’année dernière par rapport à 2019
  • Au cours de la même période, la proportion de véhicules électrifiés dans l’Union européenne a plus que quintuplé ; le Groupe est le leader du marché des VEB en Europe occidentale
  • L’objectif du pool de CO2 formé avec d’autres constructeurs a été manqué de juste 0,5 g/km ; les résultats du 4e trimestre ne sont pas affectés par les provisions constituées au préalable
  • « Volkswagen et Audi seront rejointes par CUPRA et ŠKODA qui vont lancer des modèles électriques attrayants, ce qui nous permettra d’atteindre les objectifs de CO2 pour les flottes cette année », indique le CEO Herbert Diess.

 

La campagne électrique du Groupe Volkswagen produit son effet, puisque les livraisons de modèles électrifiés dans l’Union européenne (plus le Royaume-Uni, la Norvège et l’Islande) ont plus que quadruplé au cours de l’année écoulée (315 400 véhicules électriques contre 72 600 en 2019). La proportion de véhicules électriques à batterie (VEB) et de véhicules hybrides rechargeables (VHR) s’élevait à 9,7 pour cent des livraisons totales (contre 1,7 pour cent en 2019). Le Groupe Volkswagen est donc clairement le chef de file du segment du totalement électrique en Europe occidentale, avec une part de marché de 25 pour cent environ (contre 14 pour cent en 2019). Les moteurs de cette évolution ont surtout été les marques Volkswagen Véhicules Particuliers et Audi, qui ont dépassé les objectifs de CO2 pour les flottes notamment grâce au démarrage sur les chapeaux de roue de leurs modèles électriques ID.3 et e tron. D’après les chiffres provisoires, le Groupe Volkswagen a ainsi réduit la valeur moyenne des émissions de CO2 de son parc de véhicules particuliers neufs dans l'Union européenne d’environ 20 pour cent, atteignant 99,8 g/km en 2020, par rapport à 2019. Bentley et Lamborghini sont évaluées séparément, ce qui explique qu’elles ne soient pas prises en considération ici. Le Groupe avait déjà constitué des provisions en temps voulu pour le petit manquement de 0,5 g/km du pool de CO2 formé avec d’autres constructeurs. Par conséquent, les résultats du quatrième trimestre n’ont pas été affectés.

 

Herbert Diess, CEO du Groupe Volkswagen, a déclaré : « Nous progressons bien sur la voie de la neutralité carbone. Nous avons considérablement réduit les émissions de CO2 de notre parc de véhicules neufs dans l’Union européenne. Les marques Volkswagen et Audi en particulier y ont largement contribué grâce à leur campagne électrique. Nous avons raté de peu l’objectif de CO2 pour les flottes établi pour 2020, à cause de la pandémie de Covid-19 qui nous a mis des bâtons dans les roues. Comme Volkswagen Véhicules Particuliers et Audi, CUPRA et ŠKODA vont proposer maintenant des modèles électriques attrayants. Ceux-ci nous permettront d’atteindre l’objectif pour les flottes de cette année. »

 

Rebecca Harms, membre du comité de durabilité indépendant de Volkswagen, ajoute que « malgré des efforts d’électrification très ambitieux, l’objectif défini pour les flottes n’a pas pu être atteint. Toutefois, Volkswagen est clairement sur une très bonne lancée. L’entreprise doit continuer à s’investir de manière systématique dans la conversion des motorisations et dans l’atteinte des objectifs climatiques et de durabilité. Une autre clé de la réussite consistera aussi à renforcer le rôle qu’ont à jouer les modèles plus petits, efficaces et abordables dans l’électrification. »

 

En 2020, la marque Audi a également amélioré son objectif de CO2 pour les flottes et a apporté une contribution positive au Groupe. Elle poursuit sa transformation pour devenir un fournisseur de mobilité durable haut de gamme et était l’année dernière, et de loin, le plus grand constructeur automobile premium de véhicules électriques parmi les trois marques premium allemandes. L’Audi e-tron (y compris l’Audi e-tron Sportback) connaît un grand succès et a enregistré l’an passé une demande nettement accrue avec une croissance de 79,5 pour cent (47 300 véhicules) par rapport à l’année précédente. Au niveau mondial, l’Audi e-tron est le véhicule électrique le plus vendu parmi les constructeurs premium allemands.

 

En 2021, le Groupe Volkswagen poursuivra sa campagne électrique de manière cohérente avec de nombreux nouveaux véhicules basés sur la plate-forme modulaire pour véhicules électriques (MEB). Audi démarrera cette année avec les Q4 e-tron et Q4 e-tron Sportback, tandis que CUPRA lancera l’el-Born et que ŠKODA proposera l’Enyaq iV à ses clients. Volkswagen Véhicules Particuliers lancera l’ID.4 sur plusieurs autres marchés et présentera un tout nouveau modèle électrique.

 

En collaboration avec d’autres constructeurs, le Groupe Volkswagen avait annoncé un pool de CO2 pour les immatriculations de véhicules particuliers dans l’Union européenne. D’après les chiffres provisoires, ce pool a atteint une moyenne d’émissions de CO2 pour les flottes de 99,3 g/km, manquant son objectif à 0,5 g/km près. La confirmation définitive de la Commission européenne devrait suivre à une date ultérieure.

 

Volkswagen est le premier groupe automobile à s’engager pour l’Accord de Paris sur le climat et veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Le Groupe a pour ambition de devenir le premier fournisseur de mobilité électrique au monde à l’horizon 2025. C’est pourquoi il a prévu des investissements à hauteur d’environ 35 milliards d’euros dans la mobilité électrique, plus 11 milliards d’euros dans l’hybridation de la gamme de modèles. D’ici 2030, le Groupe veut écouler quelque 26 millions de véhicules électriques à batterie. 19 millions d’entre eux seront conçus sur la plate-forme modulaire pour véhicules électriques (MEB), tandis qu’une importante proportion des sept millions restants aura pour base la plate-forme haute performance PPE. En ce qui concerne les véhicules hybrides, le Groupe prévoit sept millions d’unités sur la même période. Ces prévisions ne prennent pas encore en compte d’éventuelles exigences futures dans le cadre du Green Deal de l’UE.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Automotive distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy