Volkswagen veut faire de Zwickau l’usine de véhicules électriques la plus performante d’Europe

Volkswagen veut faire de Zwickau l’usine de véhicules électriques la plus performante d’Europe

Volkswagen poursuit le développement de son programme électrique et crée progressivement la capacité de production nécessaire à la construction de plus d’1 million de véhicules électriques par an dans le monde en 2025.

L’usine de production de véhicules électriques la plus grande et la plus performante du Groupe Volkswagen est actuellement en cours de création à Zwickau. A l’avenir, jusqu’à 330.000 véhicules électriques sortiront de l’usine chaque année, soit plus que dans n’importe quelle autre usine du Groupe. En tant que premier constructeur au monde en termes de volume, Volkswagen convertit ainsi toute une usine de moteurs à combustion interne à la mobilité électrique.

Six modèles

Actuellement, la Golf et la Golf Variant sont produites à Zwickau. Fin 2019, la production de l’ID.1, premier modèle électrique de Volkswagen basé sur la nouvelle plateforme modulaire électrique (MEB), devrait y débuter. Dans la dernière phase de développement, les six modèles électriques des trois marques du Groupe seront produits à l’usine à partir de 2021. « Nous voulons faire sortir l’électro-mobilité de sa niche et rendre abordable la voiture électrique pour des millions de personnes », affirme Thomas Ulbrich, membre du directoire Volkswagen en charge de ce dossier. « Des sites de production modernes et performants seront essentiels. C’est pour cette raison que nous regroupons la production des voitures électriques ».

Production verte

Avec l’ID.1, Volkswagen prévoit de livrer pour la première fois à ses clients un véhicule produit avec un bilan CO2 entièrement neutre tout au long de la chaîne de production et de livraison. Dans ce processus, l’émission de CO2 sera évitée ou réduite autant que possible : des mesures de protection du climat seront prises pour compenser les émissions inévitables. Il a été convenu que les fournisseurs utiliseront des énergies « vertes » provenant de sources renouvelables pour la production de piles : ce sera un levier majeur pour améliorer davantage l’analyse du cycle de vie de la voiture électrique. Les sources d’énergie à l’usine de Zwickau ont déjà été remplacées à 100 % par de l’énergie renouvelable. D’ici au lancement de la production de l’ID.1, les émissions restantes provenant de la centrale de cogénération compacte sur le site et de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement seront compensées par des projets de protection du climat certifiés selon des normes approuvées officiellement.

Flexibilité

Au cours de sa transformation dont le coût devrait s’élever à 1.2 milliard d’euros, l’usine deviendra progressivement digitale et plus flexible. Les équipements incluront des robots industriels intelligents et des systèmes de transport sans conducteur afin d’apporter les pièces aux chaînes d’assemblage de façon entièrement autonome. Le degré d’automatisation dans l’assemblage lui-même sera presque triplé, sans impact sur les effectifs de l’usine.

Rationalisation

La plateforme modulaire électrique (MEB) a été développée spécialement pour les voitures entièrement électriques et elle utilise pleinement les possibilités de l’électromobilité. Par exemple, les véhicules MEB proposent des autonomies plus grandes, plus d’espace et une variété de nouveaux services digitaux. D’ici 2025 au plus tard, la marque prévoit de vendre au total plus d’1 million de voitures électriques par an et devenir ainsi leader du marché mondial dans l’électro-mobilité. Avec la conversion de l’usine automobile de Zwickau, Volkswagen opère une grande mutation de son réseau de production mondial. En Chine aussi, deux usines MEB sont actuellement en cours de création ; la production devrait y démarrer seulement quelques mois après l’usine pilote de Zwickau en 2020. Volkswagen produira également des véhicules MEB en Amérique du Nord et d’autres usines suivront dans le futur.

 

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée


Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

- D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation fin 2017. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,3 milliards d’euros et 85,9 millions d’euros en 2017.

- Belron (détenu à 54,85%) fait la différence pour ses clients en prenant en charge leurs problèmes quotidiens avec soin et professionnalisme. Il est le leader mondial de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules à travers plus de dix marques principales, dont Carglass®, Safelite® AutoGlass et Autoglass®. De plus, il gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Belron étend actuellement son offre de services à la résolution des problèmes de personnes ayant besoin d’assistance pour réparer leur véhicule ou leur habitation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,5 milliards d’euros et 189,8 millions d’euros en 2017.

- Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 155 millions d’euros et 25 millions d’euros en 2017.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy