Volkswagen rend sa plate-forme électrique accessible à des tiers

Volkswagen rend sa plate-forme électrique accessible à des tiers

  • e.GO sera le premier partenaire à utiliser la plate-forme modulaire pour véhicules électriques (MEB)
  • La plate-forme MEB facilite et rentabilise la production en petites séries : les économies d’échelle offrent des avantages non négligeables en matière de coût
  • H. Diess : « Volkswagen veut faire de sa plate-forme une norme pour la mobilité électrique. »
  • Exposé au Salon de l’Automobile de Genève, l’ID. Buggy met en lumière la variabilité de la plate-forme MEB, y compris pour les petites séries

Le Groupe Volkswagen va permettre à d’autres constructeurs d’exploiter sa plate-forme modulaire pour véhicules électriques (MEB). L’objectif est de réduire significativement les coûts de la mobilité électrique en déployant la plate-forme MEB le plus largement possible, ce qui permettra de réaliser des économies d’échelle et donc de continuer à offrir un large accès à la mobilité individuelle. Le Groupe Volkswagen prévoit actuellement une première vague d’environ 15 millions de véhicules 100 % électriques basés sur la plate-forme MEB. La société e.GO Mobile AG, établie dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle, sera le premier partenaire extérieur à utiliser la plate-forme pour le lancement de véhicules électriques autres que ceux de la gamme de modèles de Volkswagen. Un projet concret de véhicule est déjà planifié. En présentant l’ID. Buggy au Salon de l’Automobile de Genève, Volkswagen démontre toute la variabilité de la plate-forme MEB, y compris pour les petites séries.

« Notre plate-forme modulaire pour véhicules à moteur transversal est la preuve incontestable de notre expertise en matière de plates-formes », note Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen AG. « Plus de 100 millions de nos véhicules sont basés sur cette plate-forme. Avec la plate-forme MEB, nous transposons ce concept éprouvé à l’ère de la mobilité électrique, tout en le rendant accessible à d’autres constructeurs. La plate-forme MEB va devenir la norme pour la mobilité électrique. Elle va nous donner la possibilité de rendre la mobilité individuelle neutre en CO2, sûre, confortable et accessible au plus grand nombre. Aussi parce que cette plate-forme permet la production rentable de véhicules en petites séries comme l’ID. Buggy. Je suis ravi que nous ayons trouvé en e.GO le premier partenaire à recourir à notre plate-forme électrique pour un projet de véhicule à définir conjointement. »

« Nous sommes extrêmement heureux que le Groupe Volkswagen nous ait proposé cette coopération », ajoute Günther Schuh, PDG d’e.GO Mobile AG. « Nous pourrons apporter le dynamisme d’e.GO dans le développement de produits, ainsi que notre savoir-faire dans la construction de véhicules en petites séries basés sur des châssis en profilés d’aluminium extrudé. La plate-forme MEB fera de nous une société plus rapide, plus robuste et plus rentable. »

L’année 2019 est une année charnière dans la campagne électrique de Volkswagen, qui devrait encore accélérer le rythme dans les années à venir. À Genève, le Groupe Volkswagen présentera de nombreux véhicules et concepts électriques, qui seront mis sur le marché au cours des prochaines années, notamment l’Audi e-tron GT, la ŠKODA Vision iV, la SEAT Urban Car et l’ID. Buggy.

Volkswagen va investir près de 44 milliards d’euros dans l’électrification, la transformation numérique, les services de mobilité et la conduite autonome d’ici à 2023, dont 30 milliards d’euros rien que pour la mobilité électrique. En 2025, les véhicules électriques devraient représenter environ un quart du portefeuille de modèles du constructeur.

Fondée par Günther Schuh en 2015, e.GO Mobile AG est une société pionnière dans la mobilité électrique. Ses équipes dynamiques travaillent sur plusieurs véhicules électriques économiques et orientés client pour les petits déplacements.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy