UN NOUVEAU SERVICE D’AUTO-PARTAGE LANCÉ PROCHAINEMENT À ANVERS PAR LA START-UP POPPY

UN NOUVEAU SERVICE D’AUTO-PARTAGE LANCÉ PROCHAINEMENT À ANVERS PAR LA START-UP POPPY

 

ANVERS – 15 septembre 2017
La nouvelle start-up Poppy proposera dès janvier 2018 un service d’auto-partage en « free floating » à Anvers. La flotte de véhicules sera composée de Volkswagen e-Golf (100% électriques) et d’Audi A3 g-tron (CNG). Poppy est issue d’une corporate venture entre les entrepreneurs anversois Alexander Van Laer (25 ans) et Moos Tits (29) et D’Ieteren Auto.

Usage versus propriété


Les véhicules Poppy proposés en auto-partage circuleront dans les rues d’Anvers à partir du 1er janvier 2018. Le stationnement de ces véhicules sera organisé selon la méthode du « free floating » et ne se fera donc pas sur des places de stationnement fixes. « Les utilisateurs de Poppy trouveront les véhicules partagés à distance de marche dans le centre d’Anvers et ses environs. Elles pourront être stationnées sur n’importe quelle place de parking public de la ville», explique Alexander Van Laer, co-fondateur et CEO de Poppy.


« De nos jours, la grande majorité des conducteurs possède son propre véhicule sans toutefois l’utiliser au quotidien. Grâce à Poppy, nous offrons la possibilité de disposer d’une voiture en fonction de besoins spécifiques à un moment précis. Le service d’auto-partage Poppy est une solution à la fois pratique et économique», poursuit Alexander Van Laer. « Les utilisateurs de Poppy déverrouilleront la voiture grâce à leur smartphone et paieront un tarif d’utilisation à la minute. Les coûts fixes liés au véhicule tels que le carburant, le parking, l’entretien ou l’assurance font désormais partie du passé. L’économie de partage favorise l’usage du véhicule et non plus sa propriété».
Durant la phase de test qui s’étendra jusqu’à la fin de cette année, la flotte de voitures partagées sera composée de 20 Volkswagen e-Golf (100% électriques) et de 10 Audi A3 g-tron (au CNG ou gaz naturel comprimé). Dès janvier 2018, cette flotte atteindra 350 véhicules dont 200 Volkswagen e-Golf et 150 Audi A3 g-tron.
La ville d’Anvers se réjouit de l’arrivée d'un nouvel acteur sur le marché. « Une voiture individuelle est la plupart du temps en stationnement. Une voiture partagée est, quant à elle, utilisée de manière plus intensive et remplace, en moyenne, entre 5 et 10 voitures individuelles. Réduire le nombre de voitures en ville permet de diminuer l’encombrement des parkings et des routes. Les voitures partagées, en plus d’autres formes de mobilité partagée, jouent un rôle important dans la vision de mobilité que nous avons pour notre ville», indique Koen Kennis, Echevin de la Mobilité.

Corporate venture entre de jeunes entrepreneurs et D’Ieteren Auto


« En tant que leader sur le marché automobile belge, D’Ieteren Auto affirme sa volonté de proposer des solutions de mobilité novatrices, adaptées aux besoins du client. Poppy a pour ambition de dépasser les frontières de la ville d’Anvers. Nous voulons déployer progressivement ce concept de voitures partagées à d’autres villes en Belgique», explique Dirk Joos, Directeur de Lab Box, le département récemment créé au sein de D’Ieteren Auto dont la mission est de promouvoir des solutions de mobilité durable au travers notamment de partenariats ou d’accompagnement de start-ups telles que Poppy.


Le corporate venturing auquel a recours D’Ieteren Auto est une approche innovante. « Notre collaboration avec Alexander Van Laer et Moos Tits nous satisfait pleinement. Elle permet de combiner une dynamique entrepreneuriale créative avec la force d’impact d’une entreprise leader telle que la nôtre. Poppy est une start-up qui peut capitaliser sur les ressources humaines et financières d’une grande organisation», ajoute Dirk Joos.


Poppy lance dès à présent la phase de test de son service d’auto-partage. Son objectif est d’offrir ce service à tous à Anvers dès janvier 2018. Plus d’informations sur www.poppy.be.

 

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée


Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.
  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy