Sur la voie de l’électrique : Volkswagen axe sa stratégie en sport automobile sur l’électromobilité

Sur la voie de l’électrique : Volkswagen axe sa stratégie en sport automobile sur l’électromobilité

  • Volkswagen met résolument en œuvre la stratégie électrique de la marque dans le sport automobile
  • La voiture de sport électrique ID.R conservera un rôle pionnier après 2019
  • La plate-forme modulaire pour véhicules électriques (MEB) est repensée en plate-forme pour le sport automobile
(Traduction)

Volkswagen axe désormais sa stratégie en sport automobile sur l’électromobilité. La priorité clairement donnée aux voitures de course 100 % électriques sera concrétisée par l’adieu aux engagements constructeur avec moteur à combustion interne. La voiture de course électrique ID.R, qui a posé d’importants jalons pour la mobilité électrique avec ses records de Pikes Peak (États-Unis), du Nürburgring (Allemagne), de Goodwood (Royaume-Uni) et de Tianmen (Chine), conservera son rôle de pionnier technologique. En outre, Volkswagen Motorsport va développer de nouveaux concepts en matière de sport automobile pour la famille ID. en utilisant la plate-forme MEB qui servira de base à de nombreux véhicules électriques de production.

« Avec l’ID.R, Volkswagen Motorsport a ouvert de nouveaux horizons et a démontré le potentiel incroyable de la propulsion électrique par ses records dans le monde entier. Il est maintenant temps de passer à l’étape suivante : Volkswagen s’engage ainsi résolument en faveur de l’électromobilité dans le sport automobile et va faire ses adieux aux engagements constructeur avec moteur à combustion interne », indique Frank Welsch, membre du conseil d’administration de la marque Volkswagen Véhicules Particuliers et responsable du développement technique. « À côté du rôle de pionnier technologique joué par l’ID.R, la MEB formera le deuxième pilier de production du programme de sport automobile de Volkswagen ».

« L’électromobilité offre un potentiel de développement considérable, et à ce titre, le sport automobile peut être un précurseur : il sert, d’une part, de laboratoire dynamique à la mise au point de futurs véhicules de série et, d’autre part, de canal de communication convaincant pour inciter davantage encore les consommateurs à se rallier à l’électromobilité », explique le Sven Smeets, directeur de Volkswagen Motorsport. « C’est pourquoi, nous allons plus que jamais nous focaliser sur la motorisation électrique et continuer à étendre nos activités par la valorisation de la MEB. Nous nous concentrons sur les technologies innovantes permettant la voiture de demain. »

Le programme compétition client de Volkswagen Motorsport sera bientôt lui aussi électrifié. Dans un premier temps, plusieurs disciplines, plates-formes et types de véhicules vont faire l’objet d’un examen et d’une évaluation. En parallèle, la production de la Golf GTI TCR de circuit cessera fin 2019, sans qu’aucun modèle basé sur la nouvelle génération ne soit proposé. Le service client et la fourniture de pièces de rechange seront toutefois garantis à long terme.

La Polo GTI R5 reste une partie intégrante de l’offre compétition de Volkswagen Motorsport et continuera à être produite pour les équipes clients. Le site de Hanovre assurera la continuité du service clientèle et de la fourniture de pièces de rechange, tout en garantissant la compétitivité de la Polo. L’usine ne sponsorisera plus d’équipes officielles en compétition avec la Polo GTI R5.

 

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy