Les boîtes de vitesses de nouvelle génération réduisent les émissions de CO2 de jusqu’à 5 g/km

Les boîtes de vitesses de nouvelle génération réduisent les émissions de CO2 de jusqu’à 5 g/km

  • Une efficacité accrue sur le segment des grands volumes grâce à la nouvelle boîte de vitesses manuelle MQ281
  • La nouvelle Passat est la première à en bénéficier, d’autres modèles Volkswagen suivront

 

Volkswagen a mis au point une nouvelle boîte de vitesses manuelle ultramoderne, la MQ281, dont l’efficacité permet d’économiser jusqu’à 5 g de CO2 par kilomètre suivant le bloc moteur avec lequel elle est couplée. La nouvelle Passat est le premier véhicule à en être équipé, mais elle sera par la suite utilisée dans la quasi-totalité des classes de modèles du Groupe Volkswagen.

 

Seules de légères modifications ont été apportées pour améliorer l’efficience et la consommation. Ces changements ont un impact considérable sur la réduction des émissions et la protection de l’environnement. Quoique discrètes dans leur fonctionnement, les boîtes de vitesses manuelles n’en détiennent pas moins une part de marché substantielle à l’échelle mondiale du fait de leur taux d’installation élevé.

La tendance des SUV équipés de pneus de grand diamètre impose des exigences élevées à la boîte de vitesses. « Avec la MQ281, nous avons développé une boîte de vitesses manuelle très efficace qui répond de manière fiable à ces exigences et qui va bientôt être introduite sur un certain nombre de classes de véhicules du segment des grands volumes », explique Helmut Göbbels, directeur du développement des boîtes de vitesses manuelles et des transmissions intégrales chez Volkswagen. La MQ281 se distingue par un couple compris entre 200 et 340 Nm, ce qui signifie qu’elle remplace complètement les modèles existants de boîtes Volkswagen portant la désignation interne MQ250 et partiellement la MQ350.

Basée sur un concept spécifique à deux arbres et demi, elle se démarque par une plage de rapports maximale de 7,89. Cela garantit une bonne dynamique de conduite (même pour un véhicule lourd muni de pneus de grandes dimensions) ainsi que le downspeeding, c’est-à-dire une conduite avec un rapport élevé à un faible régime moteur, plus économe en carburant.

Le développement des nouvelles boîtes de vitesses a principalement été axé sur l’amélioration de l’efficacité. « Pour cela, nous avons fait appel à des méthodes de développement virtuelles », indique Helmut Göbbels. « Cela nous a permis de concevoir un tout nouveau système de gestion de l’huile. Grâce à plusieurs mesures de passage de l’huile, nous avons pu obtenir une lubrification uniforme et optimale des engrenages et des roulements, en réduisant la quantité d’huile nécessaire au cours du cycle de vie à 1,5 l. » Pour diminuer encore plus les frottements, un concept de roulement adapté à la boîte de vitesses a été développé, avec des joints à faible contact.

L’utilisation de matériaux et leur répartition dans la boîte de vitesses ont également été optimisées. À l’aide d’un autre outil de développement virtuel, la boîte ainsi pu être dotée d’une structure de logement optimisée en termes de robustesse. Cette nouvelle boîte répond aux exigences sonores actuellement en vigueur (prévention des bruits secondaires indésirables) et assure par conséquent un confort de roulement accru grâce à l’atténuation des vibrations audibles et perceptibles dans le véhicule.

À l’instar de nombreuses boîtes de vitesses Volkswagen, la MQ281 est produite en interne. La production en série est en cours dans les usines de Barcelone (Espagne) et Córdoba (Argentine).

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée


Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.
  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy