Le Groupe Volkswagen investit massivement dans la mobilité électrique

Le Groupe Volkswagen investit massivement dans la mobilité électrique

Lundi 15 mai 2017 —  

« Le futur est électrique. Nous voulons être n°1 de l’électromobilité en 2025 » : c’est par ces mots que Matthias Müller, PDG du Groupe Volkswagen, a dressé les grandes lignes de l’avenir du Groupe lors de l’assemblée générale annuelle. Neuf milliards d’euros seront dédiés au développement des énergies alternatives dans les 5 prochaines années.

Le Groupe Volkswagen affiche clairement ses ambitions en matière de mobilité électrique. Trois milliards d’euros ont déjà été investis dans la recherche de solutions de mobilité alternative ces cinq dernières années, un montant qui sera triplé au cours des cinq prochaines années. Ces investissements massifs se traduiront par des effets concrets à très court terme : 10 nouveaux modèles électriques seront présentés d’ici la fin de l’année 2018. D’ici 2025, ce sont 30 véhicules électriques à batteries qui seront commercialisés. Le tout nouveau Centre d’Excellence de Salzgitter fournira son expertise en matière de modules et cellules des batteries électriques aux 12 marques du groupe.

 

Ces innovations s’inscrivent dans l’ambitieux plan « TOGETHER – Strategy 2025 » qui consiste à « faire passer Volkswagen d’un constructeur automobile à un leader mondial de la mobilité », selon Matthias Müller. Le PDG du Groupe ajoute : « Volkswagen doit se transformer, car notre industrie connaîtra plus de changements fondamentaux dans la prochaine décennie qu’elle n’en a connu au cours des 100 dernières années. »

 

Les motorisations conventionnelles restent cependant un pilier de ce programme. « Les moteurs à combustion interne sont une partie de la solution, pas une partie du problème », explique Müller, précisant qu’ils seraient « 10 à 15 % plus efficients d’ici 2020 » et insistant sur le fait que le diesel restait indispensable pour l’avenir.

 

Enfin, les partenariats seront un élément central de la mobilité d’avenir pour développer de nouvelles occasions commerciales. Ces derniers mois, Volkswagen a signé un accord avec le constructeur indien Tata pour pénétrer le segment des véhicules économiques, jeté les bases d’une joint-venture avec le Chinois JAC pour le développement de voitures électriques abordables et construit de nombreux projets de collaboration avec divers acteurs des services de mobilité.

 

En dépit de la crise du diesel, Volkswagen se prépare activement au changement fondamental de l’industrie automobile, comme le rappelle Matthias Müller : « Sur le dernier exercice fiscal, nous avons posé les fondations de la transformation la plus complète de l’histoire de Volkswagen. Nous avons réalisé une performance opérationnelle bien supérieure à ce que la plupart des gens pensaient possible. Pour 2017, nous voulons porter toute notre attention sur le futur ! »