Le Groupe Volkswagen annonce l’intégration de série du stationnement autonome

Le Groupe Volkswagen annonce l’intégration de série du stationnement autonome

Mercredi 25 avril 2018 —  

→    Volkswagen, Audi et Porsche testent le stationnement autonome à l’aéroport de Hambourg

→    Dès 2020, la fonction sera disponible sur certains véhicules du Groupe

→    Priorité à la sécurité : introduction progressive du stationnement autonome

→    Approche intégrée : services supplémentaires tels que le rechargement, la livraison de colis/blanchisserie et la facturation via une application

 

Le parking autonome est une composante essentielle de la conduite autonome

Grâce à une technologie unique, le Groupe Volkswagen teste actuellement le stationnement autonome à l’aéroport de Hambourg. Sur la base de données cartographiques, les véhicules Volkswagen, Audi et Porsche se dirigent seuls vers une place libre et s’orientent grâce à un simple fléchage dans le parking à étages. L’avantage est qu’il peut être utilisé dans pratiquement n’importe quel parking à étages. Cette fonction devrait être disponible pour les clients à compter de 2020.

 

Johann Jungwirth, responsable numérique du Groupe Volkswagen explique : « Le parking autonome contribue grandement à ce que la mobilité soit plus facile et sans stress pour nos clients. C’est pourquoi nous souhaitons démocratiser cette technologie et la rendre accessible au plus grand nombre. »

La fonction de stationnement autonome présentée au public à Hambourg a quitté le laboratoire de recherche et se trouve actuellement à un stade de développement avancé. Elle devrait être disponible à la commande sur certains véhicules du Groupe Volkswagen dès le début de la prochaine décennie.

 

Priorité à la sécurité : introduction progressive du stationnement autonome. Au départ, le stationnement autonome ne sera possible que dans certains parkings à étages, mais uniquement dans des zones séparées non accessibles au public. En prévision de cette mise en service dans des lieux réservés, le système de stationnement autonome fait l’objet de nombreux tests approfondis : des milliers de procédures sont effectuées et analysées dans différents pays du monde. La sécurité du système est également étudiée par simulations.

 

L’étape suivante consistera à intégrer le système dans la circulation, c’est-à-dire que les véhicules capables de stationner de manière autonome pourront circuler dans le même parking que les voitures avec conducteur. L’objectif est que les véhicules avec stationnement autonome se retrouvent dans tous les parkings publics, tels que ceux des supermarchés.

Les raisons de cette introduction progressive sont multiples. « Nous voulons proposer des systèmes totalement fiables et sûrs à nos clients. C’est une des caractéristiques des technologies du Groupe Volkswagen et nous continuerons à tenir cette promesse, même à l’ère de la conduite autonome », ajoute Johann Jungwirth.

Les véhicules avec fonction de stationnement autonome seront tous équipés d’un système de reconnaissance active de l’environnement. Celui-ci est capable de reconnaître les objets et de réagir en conséquence, en les contournant, en freinant ou en s’arrêtant complètement. Pour cela, les véhicules sont dotés d’une série de capteurs, avec des dispositifs à ultrasons, des radars et des caméras. Les données sont traitées par une unité de commande centrale située dans le véhicule.

Dans le parking à étages, le véhicule utilise les données cartographiques pour se rendre lui-même vers une place de parking disponible. Un fléchage lui permet de s’orienter.

 

La mobilité du futur est une entreprise commune : trois marques du Groupe Volkswagen, la ville et l’aéroport de Hambourg travaillent au stationnement autonome. Un essai de stationnement autonome a actuellement lieu à Hambourg : dans le cadre d’un partenariat entre le Groupe Volkswagen et la ville de Hambourg, les marques Volkswagen, Audi et Porsche mènent des essais à l’aéroport de Hambourg. Les marques ont mis en commun leur savoir-faire dans le but de développer rapidement cette nouvelle fonction sur les véhicules de série des trois marques. Elles apportent avec elles de nombreuses années d’expérience dans le développement d’une gamme de fonctions de stationnement, mais aussi leur propre expertise de la conduite autonome.

En tant que prestataire de mobilité du futur, le Groupe Volkswagen fait, à l’aéroport de Hambourg, la démonstration d’un concept intégré qui met systématiquement l’accent sur le client et sur ses besoins. À cette fin, les marques ajoutent de nombreux services au stationnement autonome, offrant ainsi une vision de ce que pourrait devenir l’offre de services du futur pour un stationnement pratique et sans stress.

 

Volkswagen transforme votre coffre de voiture en point de livraison. Avec « Volkswagen We », la marque étend déjà son portefeuille de services grâce à des fonctions en ligne, des services et des applications. Au cours des prochaines années, cette gamme sera considérablement élargie, offrant de nombreux services supplémentaires aux clients Volkswagen. « We Park », déjà disponible et très populaire, et « We Deliver » en sont deux exemples. Avec ces services, la voiture ne se contente pas d’être connectée, elle sert également d’interface dans un nombre croissant d’autres domaines. Avec le service « We Deliver », les utilisateurs pourront commander des articles en ligne et les faire livrer directement dans leur voiture. Le service a déjà été testé à Berlin dans le cadre d'une phase pilote. Le coffre de la Volkswagen devient ainsi un point de livraison. La position de la voiture est fournie au moment de la commande. Le transporteur utilise les données GPS pour localiser l’emplacement de la voiture stationnée en accès libre dans un rayon de 300 mètres et reçoit un code d’accès unique et sécurisé pour le coffre de la voiture. À l'avenir, les transporteurs pourront récupérer les retours et les colis affranchis en plus d’effectuer des livraisons.

 

Haute connectivité, automatisation et électrification : le futur avec l’Audi AI. En ce qui concerne les fonctions de conduite automatisée et de la conduite autonome, l’Audi du futur offrira encore plus : au développement continu de l’intelligence du véhicule vient s’ajouter un niveau élevé d'intelligence d'interaction. Ce n’est pas seulement sur la route que la voiture du futur pourra faire gagner du temps et rendre les choses plus pratiques : grâce à l’installation de zones spécialement conçues, baptisées « Zones IA Audi », l’Audi de demain pourra faire un certain nombre de choses de manière autonome, en l’absence du conducteur. Si, par exemple, un commercial en déplacement laisse son Audi dans une zone désignée (Handover Zone), la voiture pourra se rendre seule et sans conducteur vers différentes installations de service telles qu’une station de lavage, une station-essence ou même un service de blanchisserie. Intelligente et connectée avec son environnement grâce à l’IA Audi, la voiture pourra également trouver seule une place de stationnement et s’y garer avec précision. À l’heure souhaitée, elle sera de retour dans la Handover Zone, prête pour poursuivre le voyage. Le conducteur pourra suivre les actions de la voiture à tout moment via une application et ajouter de nouveaux services.

 

Porsche : Park & Charge – charge entièrement automatique lorsque la voiture est garée. « Dans les espaces publics, et peut-être même à la maison, les robots de rechargement contribueront à faire accepter l’idée d’une mobilité électrique », explique Uwe Michael, directeur du développement électrique/électronique chez Porsche. La voiture ne se contentera pas de se garer automatiquement, elle pourra se recharger également automatiquement. Par exemple, après être allé au restaurant, le client retrouvera son véhicule totalement rechargé. « Ce système permet également d’optimiser l’utilisation des infrastructures de rechargement, car la voiture n’occupera le point de charge que pour la durée nécessaire à une charge complète », ajoute Uwe Michael.

Le système Park & Charge fonctionne de la manière suivante : dès que la voiture électrique ou le modèle hybride vient se garer au point de recharge, le véhicule et le robot communiquent via un réseau WLAN. La trappe de charge du véhicule s’ouvre automatiquement, le bras du robot avance et établit la connexion entre l’alimentation électrique et le chargeur embarqué. Une fois rechargé, le véhicule va automatiquement se garer à un autre endroit, libérant ainsi l’installation pour un autre véhicule électrique.

 

Le stationnement autonome offre une vision de la mobilité urbaine du futur. Les essais réalisés à Hambourg donnent une idée de ce que sera la mobilité urbaine du futur : les nouvelles solutions de mobilité modifient le rôle traditionnel du constructeur automobile, de nouveaux partenariats émergent et les clients et leurs besoins sont de plus en plus au centre de l’attention. « Nous avons clairement pour objectif de développer des véhicules autonomes capables de faciliter la mobilité pour tous d’une simple pression sur un bouton et de redonner aux personnes du temps et de la qualité de vie tout en améliorant la sécurité routière. Le parking autonome est une étape importante vers cet objectif. »