La nouvelle Golf Alltrack

La nouvelle Golf Alltrack

Mardi 30 septembre 2014 — En 2012, la Passat Alltrack a permis à Volkswagen de jeter un pont entre la route et le tout-terrain. À présent, la marque transfère ce concept à une autre catégorie de véhicules avec la nouvelle Golf Alltrack. Le plus grand constructeur automobile européen présente en première mondiale sa nouvelle voiture à transmission intégrale au Mondial de l’Automobile de Paris, qui aura lieu du 2 au 19 octobre 2014.

 

Communiqué de presse

30 septembre 2014

V14-38F

 

 

La nouvelle Golf Alltrack

 

En 2012, la Passat Alltrack a permis à Volkswagen de jeter un pont entre la route et le tout-terrain. À présent, la marque transfère ce concept à une autre catégorie de véhicules avec la nouvelle Golf Alltrack. Le plus grand constructeur automobile européen présente en première mondiale sa nouvelle voiture à transmission intégrale au Mondial de l’Automobile de Paris, qui aura lieu du 2 au 19 octobre 2014.

 

La Golf Alltrack en dix points :

 

1.         Voiture de tourisme et SUV réunis en un seul véhicule : la nouvelle Golf Alltrack opère une jonction technique et stylistique entre la route et le tout-terrain.

 

2.         Comme sa grande sœur, la Passat Alltrack, la Golf Alltrack est dérivée de la version Variant du modèle.

 

3.         Transmission intégrale permanente 4motion de série.

 

4.         Un profil de conduite tout-terrain et une garde au sol rehaussée de 20 mm lui permettent de s’aventurer à l’écart des sentiers battus.

 

5.         1 moteur à essence TSI et 3 diesels TDI ; fourchette de puissances allant de 81 kW (110 ch) à 135 kW (184 ch).

 

6.         Boîte automatisée DSG à 6 rapports de série en combinaison avec les moteurs à essence de 132 kW (180 ch) et diesel de 135 kW (184 ch).

 

7.         Design spécifique.

 

8.         Habitacle sportif rehaussé de tissus et inserts originaux.

 

9.         Commercialisation au printemps 2015.

 

10.       Avec la Golf Alltrack, la douzième déclinaison de la nouvelle Golf présentée en 24 mois, Volkswagen poursuit son offensive de produits.

 

La transmission intégrale 4motion, une garde au sol rehaussée, une carrosserie protégée par des élargisseurs d’arche de roue et des bas de caisse saillants, des pare-chocs redessinés et une multitude d’autres caractéristiques originales à l’intérieur comme à l’extérieur distinguent la Golf Alltrack de ses sœurs. Côté motorisations, elle sera proposée avec quatre vigoureux moteurs à injection directe (un TSI et trois TDI).

 


 

Transmission intégrale permanente

 

4motion. La nouvelle Golf Alltrack est conçue pour être aussi à l’aise sur la route que sur les sentiers. À cet effet, elle bénéficie de la transmission intégrale 4motion, dotée d’un embrayage Haldex de la cinquième génération. Dans des conditions de déplacement normales, la quasi-totalité du couple moteur est envoyé aux roues avant, ce qui présente un net avantage en termes de consommation. À tout moment, les roues arrière peuvent cependant être mises plus à contribution, et ce, avant même qu’une roue avant ne se mette à patiner. Cette performance est rendue possible par un pilotage anticipé du système. Cela se fait en quelques fractions de seconde et en continu (sans paliers) via la pompe électro-hydraulique du système. La motricité est ainsi idéale en toute circonstance. Une unité de gestion calcule en permanence le couple d’entraînement optimal pour l’essieu arrière et gère la fermeture de l’embrayage multidisque via le pilotage de la pompe à huile. En fonction des besoins, pratiquement 100% du couple peut être transmis aux roues arrière.

 

EDS et XDS. Parallèlement au « verrouillage longitudinal » assuré par l’embrayage Haldex, un verrouillage transversal inter-roues avant et arrière est pris en charge par l’antipatinage « EDS 4 roues » intégré au programme électronique de stabilisation ESC.

 

De plus, la Golf Alltrack bénéficie à l’avant comme à l’arrière de la fonction additionnelle XDS, qui, dans les virages négociés à vive allure, ralentit les roues intérieures à la courbe afin d’optimiser le comportement routier. Dès que l’électronique détecte que l’une des roues intérieures est délestée, l’hydraulique de l’ESC opère un freinage ciblé de cette roue afin de rétablir une motricité optimale.

 

Profil de conduite et châssis tout-terrain. Grâce à une garde au sol dont le rehaussement peut atteindre 20 mm, au profil de conduite « Offroad » sélectionnable et à la transmission intégrale 4motion, la plus récente des Golf fait preuve sur terrain accidenté de qualités plutôt associées généralement à un SUV. Le profil de conduite « Offroad » active un assistant à la descente (freinage automatique du véhicule), modifie la courbe caractéristique de l’accélérateur et met en action une configuration tout-terrain de l’ABS (la régulation du freinage modifiée fait en sorte qu’une « cale » de sable et/ou de gravillons se forme devant les roues). De plus, la Golf Alltrack n’offre pas seulement d’excellentes caractéristiques en tout-terrain et une sécurité active accrue. Elle s’avère également un véhicule tracteur idéal, conçu pour des charges remorquées allant jusqu’à 2.000 kg (freinées sur pentes à 12%).

 

Moteurs turbo à injection directe

 

La Golf Alltrack nous arrive avec un moteur à essence TSI et trois TDI. Tous sont des 4 cylindres suralimentés à injection directe qui satisfont à la norme Euro 6.

 

Le 1.8 TSI de 132 kW (180 ch) et 280 Nm est un nouveau venu dans la famille Golf. D’office secondé par la boîte automatisée DSG à 6 rapports, il se contente en moyenne de 6,8 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 158 g/km.

 

Les TDI sont des moteurs high-tech de la série EA288. Ils se distinguent par leur sobriété. En moyenne, le 1.6 TDI de 81 kW (110 ch) consomme seulement 4,7 l/100 km (124 g/km de CO2), le 2.0 TDI de 110 kW (150 ch), 4,9 l/100 km (127 g/km de CO2) et le 2.0 TDI de 135 kW (184 ch), 5,1 l/100 km (134 g/km de CO2).

 

Dérivé du moteur qui anime la Golf GTD, ce dernier TDI fait de la Golf Alltrack la plus puissante Golf à carrosserie Variant. Il est toujours associé à la boîte DSG à 6 rapports. Ses 380 Nm de couple maximal sont appréciés en conduite tout-terrain et confèrent à la voiture d’excellentes aptitudes lorsqu’il s’agit de tracter une remorque (MMT de 2.000 kg, remorque freinée, pente de 12%).

 

Personnalisation du design et de l’équipement

 

La Golf Alltrack, avec ses jusqu’à 20 mm de garde au sol supplémentaires, hérite de la carrosserie de la Golf Variant. Elle s’en distingue au niveau des flancs par les élargisseurs d’arche de roue. Cette protection robuste se prolonge au-dessus des bas de caisse et dans la partie inférieure des pare-chocs redessinés. Les bas de caisse peints en « Argent Reflex » mat présentent un profil athlétique, mais ont également un rôle protecteur. Les flancs du véhicule sont rehaussés de jantes « Valley » de 17 pouces en alliage léger spécifiquement conçues pour le modèle, de coques de rétroviseur extérieur peintes en « Argent Reflex » brillant, du logo « Alltrack » sur les ailes, d’une baguette chromée (mate) au bas des vitres latérales et d’un railing de toit à finition anodisée argentée.

 

L’avant de la Golf Alltrack se distingue principalement par une baguette transversale plate façon aluminium (mat) située dans la partie inférieure de la calandre et qui se prolonge jusqu’aux phares. À l’arrière, c’est le sabot de protection « Argent Reflex » qui saute immédiatement aux yeux.

 

L’habitacle de la Golf Alltrack se démarque de celui de ses sœurs par ses sièges, dont le revêtement spécifique arbore la signature « Alltrack » sur les dossiers avant.

 

La Golf Alltrack sera commercialisée au printemps de l’année prochaine.

 

Le Groupe Volkswagen

   Le Groupe Volkswagen, dont le siège est à Wolfsburg, compte parmi les plus importants constructeurs automobiles du monde et occupe la tête du marché en Europe. En 2013, ses livraisons ont augmenté pour atteindre 9,731 millions d’exemplaires (2012 : 9,276  millions), ce qui correspond à une part de 12,8% du marché mondial des voitures particulières.

   Presque un quart de toutes les voitures neuves (24,8%) immatriculées en Europe de l’Ouest provient du Groupe Volkswagen. En 2013, le chiffre d’affaires du Groupe était de 197 milliards d’euros (2012 : 193 milliards). Pour -l’exercice 2013, le bénéfice après impôts a progressé pour s’établir à 9,3 milliards d’euros (2011 : 21,9 milliards).

   Le Groupe compte douze marques, produites dans sept pays européens : Volkswagen, Audi, SEAT, ŠKODA, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Ducati, Volkswagen Nutzfahrzeuge (véhicules utilitaires), Scania et MAN.

   Chaque marque a son propre caractère et agit en tant qu’acteur indépendant sur le marché. L’offre de véhicules va des motos aux voitures de prestige en passant par les citadines à vocation économique. Dans le secteur des utilitaires, la gamme s’étend des pick-up aux bus et poids lourds.

   Le Groupe Volkswagen est également actif dans d’autres domaines industriels avec la production de gros moteurs diesel destinés à des applications marines ou stationnaires (centrales prêtes à l’usage), de turbocompresseurs, de turbomachines (turbines à vapeur et à gaz), de compresseurs et de réacteurs chimiques. Par ailleurs, le Groupe produit des systèmes de transmission spéciaux pour véhicules et pour turbines, notamment.

   A côté de cela, le Groupe Volkswagen propose un large éventail de services financiers parmi lesquels les formules de financement pour les commerçants et les clients, le leasing, les opérations bancaires et d’assurance, ainsi que la gestion de flottes.

   Le Groupe exploite 106 sites de production dans 19 pays européens et dans 8 pays d’Amérique, d’Asie et d’Afrique. Chaque jour, 572.800 personnes travaillent à la production de quelque 39.350 véhicules ou sont actives dans le domaine de la prestation de services liés à l’automobile, voire dans d’autres branches d’activité. Le Groupe Volkswagen vend ses véhicules dans 153 pays.

   L’objectif du Groupe est de proposer des voitures attrayantes, sûres et respectueuses de l’environnement, concurrentielles dans un marché toujours plus exigeant et qui s’imposent en tant que références dans leurs classes respectives.