De la Polo GT à la Polo GTI

De la Polo GT à la Polo GTI

 

Quatre décennies de dynamisme. La Polo est disponible depuis des décennies dans sa variante Grand Tourisme (GT), tout d’abord sans le I (signifiant « Injection »). Ce qui est certain, c’est que le dynamisme fait partie de l’ADN de cette ligne de produits. L’histoire des versions sportives de la Polo débute en 1979 avec la GT. Avec ses 60 ch, elle était le modèle le plus puissant de la première génération de la Polo. À l’époque déjà, elle était embellie par la légendaire bande rouge sur la grille de calandre. L’histoire s’est poursuivie en 1985 lorsque Volkswagen a présenté un successeur à la GT sur la base de la deuxième génération de la Polo. Afin de la faire circuler sur les routes de manière sûre avec ses 75 ch (ce qui était beaucoup pour une petite voiture il y a plus de 30 ans), cette Polo GT était équipée d’une suspension Sport et d’un compensateur de freinage.

 

La suralimentation est ajoutée pour la première fois en 1987. La Polo GT G40 de 1987, qui développait 115 ch et atteignait presque les 200 km/h, était déjà pourvue de la dynamique d’une GTI. Un compresseur « G » à spirales développé par Volkswagen faisait partie des finesses techniques du moteur : il remplissait la fonction de turbocompresseur et fut à l’époque également introduit sur la Golf et le Corrado. En 1991, une seconde G40 a vu le jour sur la base de la troisième génération de la Polo. Elle était déjà dotée d’un catalyseur et ses 113 ch assuraient une vitesse maximale de 196 km/h.

 

La première Polo GTI fait ses débuts en 1998. La première Polo GTI, toujours dérivée de la troisième génération du véhicule, est lancée en 1998 et délivre 120 ch. Dès 2006, la GTI de 150 ch de la quatrième génération de la Polo fait son arrivée avec pour la première fois un moteur avec suralimentation par turbocompresseur classique. La Polo GTI Cup Edition de 180 ch, dérivée de la version de compétition de même nom pour l’ADAC Volkswagen Polo Cup, est également proposée à partir de 2006. Par ailleurs, 2012 a été une année palpitante en ce qui concerne les versions sportives de la Polo. La Polo BlueGT a été lancée cette année-là : son moteur à quatre cylindres économe de 140 ch a été le premier à disposer de la gestion active des cylindres (ACT). C’est également en 2012 que la Polo R WRC limitée à 2 500 exemplaires est sortie. Directement dérivée de la version compétition du même nom qui a remporté jusqu’en 2016 quatre titres de champion du monde lors du Championnat du monde des rallyes, elle constitue avec ses 220 ch la Polo la plus puissante jamais produite. La puissance de la GTI de la cinquième génération de la Polo (2010) reste dans un premier temps à 180 ch avant d’être portée à 192 ch en 2014. En 2017, la nouvelle Polo GTI franchit désormais le seuil des 200 ch pour la première fois.

A propos de Volkswagen Belgium

Press room Volkswagen Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle. Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée. Les informations relatives aux prix et aux équipements sont données à titre indicatif seulement. Les informations pour le marché belge se retrouvent sur le site:  www.volkswagen.be 

Profil du groupe:

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement les activités suivantes :

  • D'Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules de marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. La société a une part de marché d’environ 22 % et 1,2 million de véhicules en circulation. Le modèle économique de D'Ieteren Auto est en train d'évoluer pour offrir des solutions de mobilité plus fluides, plus accessibles et plus durables afin d'améliorer la vie des citoyens au quotidien. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 3,6 milliards d’euros et 119,0 millions d’euros en 2019.
  • Belron (54,85% des droits de vote) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 39 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des assureurs. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 4,2 milliards d’euros et 400,5 millions d’euros en 2019.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 100 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 163,9 millions d’euros et 18,6 millions d’euros en 2019.
  • D’Ieteren Immo gère les intérêts immobiliers du groupe D’Ieteren en Belgique. Elle possède et gère quelque 30 biens immobiliers qui ont généré des revenus locatifs nets de 19,7 millions d’euros en 2019. Elle est également chargée de projets d'investissement et d'étudier la possibilité de rénover certains sites. 



Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy