La nouvelle Beetle Dune : nouveau crossover lancé en version Coupé et Cabriolet

La nouvelle Beetle Dune : nouveau crossover lancé en version Coupé et Cabriolet

Jeudi 2 juin 2016  

  • La Beetle Dune adapte la philosophie des Dune Buggy aux temps modernes
  • Esthétique de crossover : design tout-chemins, carrosserie surélevée et jantes de 18"
  • Modèle lifestyle : intérieur et extérieur raffinés avec équipements de série exclusifs
  1. Avec son design tout-terrain, la Beetle Dune rejoint les légendaires Dune Buggy des années 60 et 70.
  2. La Beetle Dune est proposée dès son lancement en versions Coupé et Cabriolet.
  3. La couleur « Sandstorm Yellow Metallic » a été créée pour la « Dune ».
  4. Caractéristiques tout-terrain optimisées grâce à une protection de carrosserie entourant le véhicule, à une garde au sol relevée et à des jantes de 18".
  5. Les rayons des jantes en alliage léger « Canyon » peuvent être commandés en option dans la couleur « Sandstorm Yellow Metallic ».
  6. Équipements de série : régulateur de vitesse, détecteur de pluie, rétroviseur intérieur avec fonction anti-éblouissement automatique, ParkPilot, aide au démarrage en côte.
  7. Cinq moteurs turbo (TSI et TDI) d’une efficacité énergétique élevée, couvrant une plage de puissance allant de 77 kW (105 ch) à 162 kW (220 ch).
  8. App-Connect intègre les smartphones Apple et Android.
  9. Invention américaine : le New York Times est le premier média à avoir utilisé dans les années 30 la désignation « Beetle ».
  10. Le concept exclusif de la Beetle Dune s’inscrit dans la lignée des modèles lifestyle de Coccinelle initiée il y a 77 ans.

 

Dans les années 60 et 70, les légendaires Dune Buggy véhiculaient partout dans le monde un sentiment d’été permanent. C’est une invention californienne devenue une mode en Europe également. Ce sentiment unique est aujourd’hui ravivé avec le modèle de crossover Beetle Dune. Disponible en versions Coupé et Cabriolet, la « Dune » rend l’été agréable et l’hiver meilleur. Elle est dotée d’imposants inserts décoratifs sur la carrosserie et de larges pneus dans le style des Dune Buggy. Ici personnalisation est synonyme de raffinement. Et c’est pourquoi la « Dune » est dotée à l’intérieur comme à l’extérieur d’équipements exclusifs. Elle s’inscrit ainsi dans la lignée initiée chez Volkswagen avec les Coccinelle Cabriolet de Hebmüller et de Karmann. En 1949 déjà, il y a 77 ans, ces versions à toit ouvert de la Coccinelle démontraient qu’il est possible de produire un modèle lifestyle très osé sur la base de technologies de production en grande série. Sur ce point rien n’a changé depuis. Pour Volkswagen, la Beetle Dune marque un point de départ : toute la série de modèles doit à l’avenir constituer un clin d’œil particulier au plaisir de conduite. Quelle automobile pouvait mieux que la Beetle, la voiture la moins conventionnelle du passé, du présent et du futur, remplir cette mission ?

 

Une voiture comme art de vivre. Lorsque l’on choisit une Beetle Dune, on choisit la liberté de se déplacer autrement. Et ce d’autant plus lorsque la « Dune » est commandée dans la couleur « Sandstorm Yellow Metallic » spécialement conçue pour elle. « Beetle », « Dune », « Sandstorm Yellow Metallic » : voilà beaucoup d’anglicismes pour une voiture allemande. Mais c’est bien ainsi, la Beetle étant depuis longtemps un globetrotteur. Imaginée et développée en Allemagne, fabriquée et adoptée au Mexique, adorée en Asie, en Europe et depuis toujours aux États-Unis. C’est d’ailleurs là que le Dune Buggy a été inventé, et ainsi la deuxième partie du nom de la Beetle Dune ; mais c’est également de ce pays que vient la première partie de la désignation : « Beetle ». Ce fut le New York Times qui surnomma la Volkswagen « shiny little beetle » (« petite coccinelle brillante ») dans un article du 3 juin 1938.

 

Une « Dune » au premier coup d’œil. La Beetle Dune est un modèle à part dans la série des Coccinelle. Le modèle crossover se reconnaît à sa garde au sol relevée (de 10 mm), à sa voie plus large (de 7 mm à l’avant et de 6 mm à l’arrière), aux passages de roues et bas de caisse noirs élargis, aux jantes 18" en alliage léger de type « Canyon », aux pare-chocs spécifiques avec diffuseurs à l’avant et à l’arrière, aux revêtement des bas de caisse et aux monogrammes « Dune » sur la silhouette. C’est un crossover des temps modernes, à traction avant et efficient, robuste comme le Dune Buggy de l’époque, exclusifs comme les modèles de Hebmüller et Karmann.

 

Systèmes d’infodivertissement

 

Apple et Google sont à bord. Toutes les Beetle, y compris la Dune, quittent l’usine mexicaine de Puebla pour l’Europe équipées de série du système d’infodivertissement « Composition Colour » de 5". Les systèmes de 6,3" « Composition Media » et « Discover Media » (avec navigation) sont disponibles en option. Les trois variantes font partie de la dernière génération de la plateforme modulaire d’infodivertissement (MIB II). Pour les deux systèmes d’infodivertissement de 6,3", Volkswagen offre App-Connect et donc « MirrorLink™ », « Google Android Auto™ » et « Apple CarPlay™ ». Si le système « Discover Media » est retenu, divers services en ligne (Car-Net « Guide & Inform ») sont de plus disponibles en option. Un système audio haut de gamme de 400 W du fabricant américain Fender peut être associé sur la Beetle Dune aux systèmes « Composition Media » et « Discover Media ».

 

Moteurs et transmission

 

Volkswagen propose cinq motorisations Euro 6 pour la Beetle Dune : trois moteurs essence (TSI) et deux moteurs diesel (TDI). Il s’agit de moteurs quatre cylindres à injection directe avec suralimentation par turbocompresseur. Le système « Stop-Start » avec récupération d’énergie au freinage et une boîte mécanique à 6 vitesses sont toujours de série. Les moteurs TSI développent respectivement 77 kW (105 ch), 110 kW (150 ch) et 162 kW (220 ch), tandis que le TDI libère 110 kW (150 ch). Tous les moteurs peuvent être couplés à une boîte automatique à double embrayage (DSG) à 6 ou 7 rapports.