40 ans de Volkswagen Passat

40 ans de Volkswagen Passat

Lundi 29 juillet 2013 — Il y a quarante ans, une nouvelle Volkswagen, la Passat, faisait ses débuts. Avec la technologie moderne qui la caractérisait et ses formes au goût du jour débutait une nouvelle ère. Actuellement dans sa septième génération, elle s’est résolument hissée au rang de modèle à succès.

Communiqué de presse

29 juillet 2013

V13-35F

 

 

 

40 ans de Volkswagen Passat

 

  • Premières livraisons en juillet 1973
  • Une référence dans son segment dès le départ
  • Plus de 20 millions d’exemplaires livrés à ce jour

 

Il y a quarante ans, une nouvelle Volkswagen, la Passat, faisait ses débuts. Avec la technologie moderne qui la caractérisait et ses formes au goût du jour débutait une nouvelle ère. Actuellement dans sa septième génération, elle s’est résolument hissée au rang de modèle à succès.

 

Présentée en mai 1973, elle a commencé à être livrée en juillet, soit il y a exactement 40 ans. Le modèle, une hatchback dessinée par Giorgio Giugiaro et rapidement déclinée en break répondant au nom de « Variant », s’est rapidement imposé dans le segment moyen. Un an plus tard, on le trouvait déjà en tête des statistiques d’immatriculations allemandes. La première Passat, dérivée de l’Audi 80 de l’époque, est restée au catalogue jusqu’en 1980. 2,5 millions d’exemplaires de ladite « B1 » ont ainsi été fabriqués.

 

La génération suivante, également proposée dans ces deux versions de carrosserie, a été construite jusqu’en 1987. Nouveautés au programme : la transmission intégrale, un moteur turbodiesel, un cinq cylindres à essence et la « Formel E », précurseur de l’actuelle BlueMotion Technology.

 

Une version tricorps de la « B2 », baptisée « Santana », a également vu le jour. Voiture universelle des années 1980, elle a été produite non seulement à Emden (Allemagne), mais également en Belgique, en Espagne, au Brésil, au Mexique, en Afrique du Sud et au Japon. Mais, surtout, elle a établi le succès de la marque Volkswagen en Chine. La Santana B2 y a été assemblée jusqu’en 2012 et une version allongée de celle-ci, la Vista, quitte aujourd’hui encore les chaînes de montage. Avec presque 5,5 millions d’exemplaires, la deuxième Passat, toutes variantes confondues, s’est révélée la Passat la plus produite de toute la lignée.

 

Les Passat des troisième (de 1987 à 1993) et quatrième (de 1993 à 1997) générations ont été proposées exclusivement avec une carrosserie tricorps ou sous la forme de breaks. Grâce à l’implantation transversale de leur moteur et de la boîte de vitesses, ces modèles optimisés en termes d’aérodynamique affichaient une habitabilité en net progrès. Du neuf aussi sous le capot sous la forme d’un moteur à essence suralimenté par compresseur G, d’un six cylindres en V étroit et de la technologie TDI. La troisième génération s’est vendue à quelque 1,6 million d’exemplaires, et la « B4 », à 700.000 exemplaires. Optimisée à tous points de vue, cette dernière a bénéficié d’une carrosserie renforcée, d’équipements de sécurité encore plus nombreux et de moteurs diesel toujours plus puissants.

 

Avec la cinquième génération (de 1996 à 2005), les ambitions sont encore plus marquées. Avec sa carrosserie intégralement galvanisée, une technologie TDI de pointe, des puissants quatre, cinq, six et huit cylindres (en double V), ainsi qu’un niveau de qualité qui était jusque-là l’apanage du segment des véhicules de luxe, la Passat a définitivement acquis le statut de référence dans son segment. En Chine, où elle était même déclinée en version longue, la carrière de cette Passat s’est même prolongée jusqu’en 2009. En tout, plus de 4 millions de Passat de la cinquième génération ont été livrées de par le monde.

 

Avec la Passat « B6 », dont environ 1,7 million d’exemplaires ont été écoulés entre le début de 2006 et 2009, une nouvelle variante de carrosserie s’est ajoutée à la famille sous la forme d’un élégant coupé quatre portes portant le nom de « CC ». Pour la première fois, le client a aussi pu opter pour une boîte de vitesses automatisée à deux embrayages et la gamme de motorisations s’est élargie à de puissants diesels et moteurs à essence, de même qu’à des versions BlueMotion au caractère économique marqué.

 

La succession est assurée par la génération actuelle (« B7 »), au raffinement encore accentué et à l’équipement toujours plus luxueux, qui place la barre encore plus haut dans les domaines de la sécurité et des assistants à la conduite. Aux côtés de l’originale CC, l’Alltrack à carrosserie surélevée et transmission intégrale optionnelle renforce encore la famille Passat, également complétée par des modèles originaux fabriqués à l’étranger tels que la New Lavida et la US-Passat.

 

La Passat est ainsi devenue synonyme de succès durable dans la gamme Volkswagen. Elle incarne la montée en gamme de la marque et la démocratisation de technologies de pointe. Fin 2012, plus de 20 millions de Passat et modèles dérivés avaient été livrés de par le monde. En Belgique, 1.257.235 Passat ont été assemblées à l’usine de Forest de 1973 à 1997 (avec une interruption entre 1985 et 1987).

 

Le Groupe Volkswagen

   Le Groupe Volkswagen, dont le siège est à Wolfsburg, compte parmi les plus importants constructeurs automobiles du monde et occupe la tête du marché en Europe. En 2011, ses livraisons ont augmenté pour atteindre 8,265 millions d’exemplaires (2010 : 7,203 millions), ce qui correspond à une part de 12,3% du marché mondial des voitures particulières.

   Plus d’une voiture neuve sur cinq (23%) immatriculées en Europe de l’Ouest provient du Groupe Volkswagen. En 2011, le chiffre d’affaires du Groupe était de 159 milliards d’euros (2010 : 126,9 milliards). Pour l’exercice 2011, le bénéfice après impôts a progressé pour s’établir à 15,8 milliards d’euros (2010 : 7,2 milliards).

   Le Groupe compte douze marques, produites dans sept pays européens : Volkswagen, Audi, SEAT, ŠKODA, Bentley, Bugatti, Lamborghini, Porsche, Ducati, Volkswagen Nutzfahrzeuge (véhicules utilitaires), Scania et MAN.

   Chaque marque a son propre caractère et agit en tant qu’acteur indépendant sur le marché. L’offre de véhicules va des citadines à vocation économique aux voitures de prestige. Dans le secteur des utilitaires, la gamme s’étend des pick-up aux bus et poids lourds.

   Le Groupe Volkswagen est également actif dans d’autres domaines industriels avec la production de gros moteurs diesel destinés à des applications marines ou stationnaires (centrales prêtes à l’usage), de turbocompresseurs, de turbomachines (turbines à vapeur et à gaz), de compresseurs et de réacteurs chimiques. Par ailleurs, le Groupe produit des systèmes de transmission spéciaux pour véhicules et pour turbines, notamment.

   Le Groupe exploite 99 sites de production dans 18 pays européens et dans 9 pays d’Amérique, d’Asie et d’Afrique. Chaque jour, 501.956 personnes travaillent à la production de quelque 34.500 véhicules ou sont actives dans le domaine de la prestation de services liés à l’automobile, voire dans d’autres branches d’activité. Le Groupe Volkswagen vend ses véhicules dans 153 pays.

   L’objectif du Groupe est de proposer des voitures attrayantes, sûres et respectueuses de l’environnement, concurrentielles dans un marché toujours plus exigeant et qui s’imposent en tant que références dans leurs classes respectives.